Cantates

Plus d'infos

Le Te Deum de Dettingen, un oratorio d'Haendel célébrant une victoire britannique

Brahms était à peine arrivé à Vienne qu’il fut approché par la très célèbre Société des amis de la musique, une organisation essentielle à Vienne, qui lui propose le poste de directeur artistique. Il s’agit de programmer et de diriger six concerts avec chœurs et orchestres. Son premier concert, il le dirige le 10 novembre 1872 avec comme grand oratorio le Te Deum de Dettingen de Haendel.

C’est en 1743 qu’Haendel compose le Te Deum de Dettingen. A cette époque, Haendel était le compositeur de la Chapelle Royale d’Angleterre. Et le 27 juin 1743, les Anglais remportèrent une bataille de Dettingen – un petit village de Bavière – qui opposait, dans le cadre de la Guerre de succession de l’Autriche, l’armée britannique, rejointe par les Hanovriens et les Autrichiens, et l’armée française.

Au retour du roi, qui combattait à la tête de ses troupes, celui-ci décréta une journée d’action de grâce avec cet oratorio composé par Haendel qui fut exécuté le 27 novembre 1743 dans la chapelle royale du Palais St. James.

Sous le titre de Concerti a due cori, on retrouve trois concertos de Haendel écrit pour plusieurs groupes d’instruments, un groupe de cordes et deux groupes de vent. Comme souvent à cette époque, on retrouve dans ces concertos des extraits d’œuvres précédentes, des oratorios et des opéras, des réemplois dont Haendel fait un fréquent usage. Dans la seconde partie de l’émission, Lothar Seghers nous fait entendre le deuxième de ces Concerti, composé de six mouvements dont quatre sont des emprunts à des œuvres antérieures.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK