A portée de mots

Tous les dimanches de 22:00 à 23:00 sur Musiq3

Plus d'infos

Rencontre avec Philippe Vilain au sujet de son livre "Un matin d'hiver" paru chez Grasset

Une femme rencontre un homme, ils s’aiment. Ils ont la vie de tout le monde. Un couple, un enfant, une certaine lassitude qui n’est pas désagréable, aussi. Un jour, Dan annonce qu’il va voir ses parents aux Etats-Unis. Seulement voilà, il n’y va pas. Il disparaît même complètement de la vie de la narratrice.
Quinze ans après, l’obsession de la disparition s’étant émoussée, leur fille ayant grandi, d’autres hommes étant entrés dans sa vie, elle tente de gérer l’inexplicable. Peut-on vivre avec un fantôme  ?

Esquisse biographique :

Philippe Vilain est un homme de lettres français, écrivain, essayiste, docteur en lettres modernes de l’université Sorbonne Nouvelle - Paris 3. Son œuvre littéraire se présente comme une exploration de la conscience amoureuse : la jalousie (L’Étreinte), la culpabilité de ne pas aimer assez (Le Renoncement), l’engagement (L’Été à Dresde), l’adultère (Paris l’après-midi, La Femme infidèle), la paternité (Faux-père), la timidité (Confession d’un timide), la différence culturelle et sociale (Pas son genre), la différence d'âge (La Fille à la voiture rouge). Son œuvre théorique questionne la littérature contemporaine (Dans le séjour des corps. Essai sur Marguerite Duras) et le genre autofictif. Il est également l'auteur de l'essai  La littérature sans idéal (2016) paru chez Grasset. Après "La Dernière Année" (adapté au théâtre -Proscenium- par Jean-Paul Muel ), "Paris l’après-midi" (prix François-Mauriac de l’Académie française), "Pas son genre", son septième roman (prix Scrivere per amore en Italie), fait l’objet d’une adaptation cinématographique par le réalisateur Lucas Belvaux. En 2013, lors du colloque international "Les intermittences du sujet: écritures de soi et discontinu (1913-2013)", l'Université de Haute-Alsace accueille Philippe Vilain pour une journée d’études sur son œuvre. La même année, il est couronné du Prix Jean-Freustié pour "La Femme infidèle". Il est membre-associé du CERACC (Centre d’Etudes sur le Roman des Années Cinquante au Contemporain) à l’université Sorbonne-Nouvelle Paris III.

Programmation :

Johann Paul van WESTHOFF - La Sonate pour violon et continuo n°3. Daniel Hope et Jonathan Cohen. DG 4778094 .

Ludwig van BEETHOVEN - L'Allegretto de la Symphonie n°7 en la majeur opus 92. Wiener Philharmoniker sous la direction de Simon Rattle . EMI 5574452.

Wolfgang Amadeus MOZART - L'ho perduta, me meschina ! extrait des Noces de Figaro . Patricia Petibon & Concerto Köln sous la direction de Daniel Harding . DG 002894777468 .

Keith  JARRETT - Extrait du Concert à Cologne . ECM .

Shigeru   UMEBAYASHI - In the mood for love extrait de la Bande originale du film . Warner 0825646373727.

Wolfgang Amadeus    MOZART - Le premier mouvement du Concerto en sol majeur pour piano et orchestre K 453 . Maria Joao Pires & Chamber Orchestra of Europe sous la direction de Claudio Abbado.  DG 4399412.

Jean-Sébastien  BACH - Le deuxième mouvement du Concerto BWV 1065 . Alexandre Tharaud & Les Violons du Roy sous la direction de Bernard Labadie . Virgin 8710925.

Production et présentation : Axelle THIRY

Réalisation : Marion GUILLEMETTE

 

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK