Vox Luminis nous offre le Requiem de Biber

Si nombre de grands chefs avaient déjà enregistré le Requiem à 15 en la majeur de Heinrich Ignaz Franz von Biber, l’autre Requiem du Salzbourgeois, en fa mineur, reste, lui, plus rare au disque. C’est déjà une première raison d’écouter toutes affaires cessantes ce nouveau disque de Vox Luminis, à nouveau miraculeux d’équilibre, de netteté, d’intensité et de ferveur.

Mais le plaisir que nous donnent Lionel Meunier et ses troupes, complétées – et ce n’est pas rien – par les instruments du Freiburger Barockconsort va plus loin. Le Requiem ne durant qu’une demi-heure, il est ici entouré d’autres œuvres, vocales ou instrumentales, de quelques-uns de ses contemporains qu’il n’a sans doute jamais rencontrés à Salzbourg mais qui ont en commun avec lui d’avoir hérité de la tradition polyphonique de la Renaissance, mais aussi de la connaissance de la musique italienne.

On croisera donc aussi une sonate de Johann Michael Nicolai (Stuttgart) et une autre de Johann Joseph Fux (Vienne), un motet du même Fux ainsi que deux superbes motes de Christoph Bernard (Hambourg et Dresde) qui ouvrent d’ailleurs le disque.

CD Alpha/Outhere

Ecoutez un extrait

Tentez de remporter un exemplaire

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK