"Stille Liebe", le disque de Samuel Hasselhorn qui affirme et démontre avec talent sa prédilection pour le lied

Critique de Nicolas Blanmont

On n’a pas oublié Samuel Hasselhorn, vainqueur de la dernière session de chant du Concours Reine Elisabeth en 2018. Et on n’a pas oublié non plus que le baryton allemand l’avait emporté presque sans passer par la case opéra, privilégiant le lied.

Cette spécificité est confirmée de façon éclatante par ce premier disque, publié par Harmonia Nova, la série qu’Harmonia Mundi consacre à de jeunes interprètes. Un disque de mélodies de Schumann, toutes composées pendant l’année faste que fut 1840, avec des titres connus (les Kerner Lieder ou Die beiden Grenadieren mais d’autres également moins connus. Un disque manifeste où Hasselhorn affirme et démontre avec talent sa prédilection pour ce répertoire, et pour lequel il retrouve son pianiste du Concours Reine Elisabeth : Joseph Middleton.

CD Harmonia Mundi/Pias

Ecoutez ci-dessous un extrait de l’album et tentez de remporter un exemplaire ce jeudi 17 septembre à 9h45 dans L’odyssée.

Schumann – 12 Gedichte, Op. 35 : 8. Stille Liebe

Revivez la finale de Samuel Hasselhorn au Concours Reine Elisabeth

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK