Sigismondo d'India, "jumeau de Monteverdi", enregistré par Leonardo Garcia Alarcon

Quasi-contemporain de Claudio Monteverdi – il est né une quinzaine d’années plus tard – Sigismondo d’India (ca 1580-1629) en est même, pour Leonardo Garcia-Alarcon, une sorte de jumeau, de "miroir en musique". Tous deux, explique le chef argentin, ont développé de manière parallèle un style qui a bouleversé l’histoire de la musique : celui qu’on a qualifié de seconda pratica et qui consiste " à enfreindre les règles du contrepoint pour exprimer une émotion exacerbée ".

S’il s’était jusqu’ici refusé à enregistrer la musique de d’India, par une sorte de respect mêlé de crainte, Garcia-Alarcon a profité du confinement pour s’y lancer enfin : avec sa Cappella Mediterranea en formation réduite (cinq instrumentistes, et les voix de Mariana Florès et Julie Roset), composant un programme assez diversifié d’arie, lamenti et duetti , il s’est efforcé " d’isoler cette musique de l’univers dramaturgique que l’opéra a proposé dès ses débuts (…) et de révéler l’élégance, la profondeur et la poésie de la musique de d’India, loin des frivolités du monde de l’opéra ". Pari réussi dans ce double disque à la fois raffiné et émouvant, qui sera pour beaucoup une très belle découverte.

CD Ricercar/Outhere

Ecoutez un extrait

Tentez de remporter un exemplaire

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK