Le pianiste Gottlieb Wallisch part à la découverte du répertoire du Foxtrot de l’entre-deux-guerres

Lauréat du Concours Reine Elisabeth en 1999, Gottlieb Wallisch a entrepris pour le label Grand Piano l’exploration d’un répertoire pointu mais passionnant : les Foxtrots – et autres pièces de danse jazz – composés durant l’entre-deux-guerres.

Après un premier disque consacré à l’Autriche et la Tchéquie, le pianiste autrichien s’intéresse cette fois à l’Allemagne, et la démarche n’est pas seulement musicale, mais aussi historique et même politique. Car si les cercles les plus nationalistes – et le national-socialisme naissant – s’opposaient à cette " intrusion de musique étrangère " sensible notamment dans les cabarets et sur les pistes de danse, la République de Weimar, elle, se réjouissait d’une pollinisation croisée du jazz symphonique et du Kunstjazz – une fusion de danse et d’éléments classiques.

Signées de noms familiers (Eugen d’Albert, Eduard Künneke, Paul Hindemith, Kurt Weill ou le pianiste Walter Gieseking) mais surtout peu familiers (Eduard Bornschein, Siegfried Borris, Max Butting, Eduard Erdmann, Fidelio Fritz Finke, Walter Goehr, Kurt Herbst, Leopold Mittmann, Walter Rudolph Niemann, Bernhard Sekles, Stefan Wolpe), les quelque trente pièces réunies ici, le plus souvent inédites, illustrent joliment l’évolution de ce mouvement de résistance artistique.

CD Grand Piano /Outhere

Ecoutez un extrait du nouvel album de Gottlieb Wallisch

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK