Hans Erich Apostel - Piano Music - Thérèse Malengreau

Henry Purcell - Douze Sonates à trois parties - Retrospect Trio
Henry Purcell - Douze Sonates à trois parties - Retrospect Trio - © Tous droits réservés

La pianiste belge Thérèse Malengreau s'intéresse particulièrement aux relations entre la musique et les arts visuels.

Avec son premier disque chez BIS records, elle nous offre une occasion rare de nous familiariser avec la musique de Hans Erich Apostel, interdite car considérée comme "dégénérée" par les nazis en 1938. En même temps, son disque nous permet de mieux comprendre l'interaction entre les compositeurs et les artistes d'autres disciplines au cours des premières décennies du XXe siècle, dans le contexte de mouvements tels que Der Blaue Reiter, le magazine artistique Der Sturm ou encore le Vienna Workshop.

Les trois œuvres interprétées dans cet album sont inspirées Douvres d’Otto Kokoschka et d’Alfred Kubin, deux d’entre elles étant enregistrées sur disque pour la première fois. Dans son op. 1, Zehn Variationen, Apostel traduit 10 dessins de Kokoschka en sons, mais comme le laisse entendre Malengreau dans ses propres notes, la musique décrit les degrés d’expressivité et d’intensité variables des dessins, plutôt que les images elles-mêmes. Le dernier travail consiste en 60 dessins très brefs (moins de 40 secondes en moyenne), dans lesquels Apostel réagit aux dessins de Kubin (caricatures plutôt que de portraits) de nonnes et de sorcières, de généraux ou de chasseurs. Apostel l'a achevée en 1948-1949, mais dès 1945, il a fourni des matériaux à ce qui est probablement son œuvre la plus connue: les dix pièces qui composent Kubiniana, un film de 15 minutes.

BIS Records

Retour vers la page des Choix Musiq'3

Camille De Rijck a reçu Thérèse Malengeau au sujet de cet album. Retrouvez l'interview dans son intégralité ci-dessous. 

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK