Fred Thomas, "Johann Sebastian Bach, Three or one" : "Un disque Bach à marquer d’une pierre blanche"

Trois ou un ? Curieux titre… Mais Fred Thomas n’est pas non plus une personnalité ordinaire. Pianiste, arrangeur, producteur, il a déjà signé un enregistrement Bach où il mêlait des extraits des suites françaises et des partitas. Ici, il propose des transcriptions pour piano, violon et violoncelle de chorals préludes de l’Orgelbuchlein, mais aussi des transcriptions pour piano seul d’airs tirés de quelques cantates. Ils sont donc parfois trois, et il est parfois seul : d’où le titre.

Les transcriptions sont inventives dans leur façon de faire s’entremêler les voix, mais elles le sont aussi dans le travail sur les sonorités. Le piano de Thomas donne parfois le sentiment d’être un piano préparé, et les deux musiciennes qui le rejoignent – la violoniste Aisha Orazbayeva et la violoncelliste Lucy Railton – ont acquis dans leur pratique de la musique contemporaine un art consommé de faire sonner leurs cordes de façon inattendue. Pas question donc ici de "trio piano, violon et violoncelle" façon Haydn ou Schubert, mais plutôt une expérience de recomposition sonore passionnante à chaque instant, où l’essence de la musique de Bach est encore magnifiée. Un disque Bach à marquer d’une pierre blanche.

CD ECM/Outhere

Ecoutez un extrait de cet album

Tentez de remporter un exemplaire

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK