Francesca Caccini, musicienne et compositrice au service de grandes familles

Chez les Caccini, la musique est une affaire familiale. Le père, Giulio, est un compositeur au service de la famille Médicis à Florence et toutes les femmes de la famille sont chanteuses. C’est dans ce milieu faste que Francesca Caccini connaîtra une carrière de musicienne et compositrice au service de grandes familles. Dans son œuvre se cacherait le premier opéra composé par une femme.

La jeune Francesca Caccini, née en 1587, apprend la musique en famille à l’aide de son père, Giulio, au service des Médicis. Le chant, le clavecin, le luth, la théorie musicale font partie de son éducation à côté de la poésie, la géométrie, l’astrologie ou encore le latin.

En 1600, elle participe déjà à des représentations musicales, notamment au mariage de Marie de Médicis et Henri IV, dans des compositions de son père. Mariée en 1607, elle travaillera ensuite pour Catherine de Lorraine, petite fille d’Henri II, roi de France et de Catherine de Médicis.

De son œuvre, des musiques pour une à deux voix avec basse continue, profanes et sacrées. Un seul de ses opéras est parvenu jusqu’à notre époque : La Liberazione di Ruggiero dall’isola d’Alcina, composé en 1625 pour la cour des Médicis à Florence et considéré comme peut-être le plus ancien opéra composé par une femme.

Après une longue vie à composer et jouer notamment pour les Médicis, la mort de Francesca Caccini reste un mystère, ayant tout simplement disparu des documents publics.

Carte postale Francesca Caccini

Projet de l'UER, conçu et produit par la Radio Danoise pour la Journée Internationale des Droits des Femmes.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK