Emilie Mayer, compositrice, sculptrice et directrice de l’Opéra de Berlin

Compositrice allemande de musique instrumentale la plus prolifique du XIXe siècle, Emilie Mayer est très jeune plongée dans la musique.

C’est à cinq ans qu’Emilie Mayer commence à apprendre le piano, instrument pour lequel elle composera très vite de petites pièces. A Szczecin (anciennement Stettin), elle prend des leçons avec Carl Loewe. Durant cette époque, elle compose des musiques vocales, de la musique de chambre, des ouvertures mais aussi des symphonies. En 1847, elle déménage à Berlin, où elle étudiera la fugue mais aussi le contrepoint avec Adolf Bernhard Marx et Wilhelm Wieprecht.

Mais Emilie Mayer n’est pas simplement compositrice. Elle fait de la sculpture et devient également la co-directrice de l’Opéra de Berlin. Elle organise des représentations privées de ses compositions chez elle et certaines fois dans d’autres demeures. Plus tard, c’est au Konzerthaus de Berlin que sa musique sera entendue pour ensuite être jouée à Vienne, Paris ou encore Bruxelles, Lyon, Budapest lorsque sa musique sera reconnue.

Influencée d’abord par l’école classique de Vienne et Mozart, le style d’Emilie Mayer évolue tout le long de sa vie vers un style plus romantique. Dans ses huit symphonies, sa musique de chambre, ses œuvres vocales ou pour instruments solistes, de brusques changements de tonalités, rythmes complexes.

Sources :

Projet de l'UER, conçu et produit par la Radio Danoise pour la Journée Internationale des Droits des Femmes.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK