Waterloo, "La guerre peut-elle être belle ?"

Les affres de la guerre sont magnifiées et sublimées dans leurs expressions artistiques. L’exposition révèle le paradoxe en présentant des gravures sorties des collections du Cabinet des estampes et des peintures contemporaines de l’artiste et historien Koen Broucke. William Turner capte le paysage bucolique de Waterloo en pleine lumière. Henry de Groux dans la Veillée de Waterloo restitue Napoléon dans une attitude opératique, sous un ciel crépusculaire. James Ensor avec un humour décapant ironise sur les corps tombés sur le champ de bataille. Ah papa, quelles belles bulles de savon vous avez soufflées ! est une eau-forte réalisée par un artiste anonyme. Elle représente Napoléon et son fiston qui porte un bicorne en train de créer des réalités fragiles à l’image de royaumes éphémères. Les peintures de Koen Broucke sont des taches de couleur assombrie par le voile de la nuit. Les portraits mortuaires effacent les traits des personnes et convoquent de fantomatiques présences.

Pascal Goffaux a rencontré Joris Van Grieken, le conservateur du Cabinet des Estampes de la Bibliothèque royale de Belgique.

Pascal Goffaux a rencontré l’artiste Koen Broucke.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK