Un violon Guadagnini de 2 millions d’euros confisqué par les autorités aériennes moldaves

Alors qu’elle se rendait en Russie pour une sortie de concerts, la violoniste moldave Alexandra Conunova s’est vue confisquer son violon, un Guadagnini de 1735, par la douane moldave. La violoniste a été suspectée par celle-ci de contrebande.

Entre le stress du transport des instruments volumineux et l’angoisse que l’instrument soit volé ou endommagé, comme ça a été le cas pour la kora de Ballaké Sissoko, par exemple, les voyages des musiciens sont souvent source d’une grande angoisse pour bon nombre de musiciens. Une mauvaise expérience qu’a vécue il y a quelques jours la violoniste moldave Alexandra Conunova. Alors que celle-ci s’apprêtait à prendre l’avion pour donner une série de concerts en Russie, la douane lui a confisqué son précieux instrument, un Guadagnini de 1735.

À LIRE AUSSI

A l’origine de cette confiscation, l’incapacité de la violoniste de démontrer qu’elle a le droit de posséder cet instrument. En effet, le précieux instrument a été prêté à la violoniste par le violoniste suisse Cédric Berger. La douane moldave a ouvert une procédure pénale pour contrebande envers Alexandra Conunova et a confisqué le violon.

Un incident qualifié "d’excès de zèle" par le ministre moldave de la Culture Sergiu Prodan, qui a déjà présenté ses excuses à la violoniste. Cependant, l’instrument est toujours entre les mains des autorités moldaves et il n’est pas encore possible de savoir quand il sera restitué à la violoniste. Sergiu Prodan assure faire tout son possible pour clarifier la situation au plus vite.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK