Un trésor de pièces d’or anglaises a été retrouvé dans un piano droit

On peut dire que c’est un piano qui vaut son pesant d’or ! En 2017, un accordeur de piano a retrouvé par hasard plusieurs centaines de souverains d’or, qui dormaient tranquillement dans un piano droit, soigneusement cachés dans des sacs brodés sous les marteaux et les cordes du piano.

D’or ré mi fa sol

Retour sur une étonnante découverte, une histoire qui a des goûts de chasse au trésor. Nous sommes en 2017 dans un collège du comté de Shropshire. Martin Backhouse, alors qu’il s’apprêtait à accorder le piano droit Broadwood de 1906 fraîchement arrivé dans l’école grâce à un don d’un couple mélomane, a découvert au milieu des marteaux et des cordes un véritable trésor. Ce sont quelque 900 souverains d’or, qui étaient soigneusement rangés dans sept petits sacs, dissimulés dans le piano.

Ce petit trésor, qui représente l’équivalent de 6 kg de lingots d’or, a été évalué à 500.000 livres sterling. Des experts ont daté les pièces retrouvées entre 1847 et 1915. Elles appartiennent maintenant à la Couronne et ont été prises en charge par le "Portable Antiquities Scheme", qui est un programme du gouvernement britannique qui s’occupe des petits objets archéologiques. L’accordeur et l’école ont néanmoins reçu une "récompense" pour cette découverte. 

2 images
Le piano Broadwood dans lequel ont été trouvés les souverains d’or © Peter Reavill/The Trustees of the British Museum/PA Media

L’histoire mystérieuse de ce piano coffre au trésor

Des pièces d’or de l’époque victorienne retrouvées dans un piano. Cette histoire a de quoi intriguer et attise la curiosité et les convoitises. A l’époque de la découverte, nombreux étaient ceux qui brûlaient d’envie de connaître l’histoire de ce piano. Une histoire malheureusement lacunaire qui restera sans doute à jamais un mystère.

L’enquête qui a été menée a néanmoins révélé quelques points chronologiques de l’histoire du piano Broadwood. Il a été vendu à deux professeurs de musique à Saffron Waldon, dans l’Essex en 1906. Nous ne retrouvons sa trace qu’en 1983, lorsque celui-ci est acheté par la famille Hemming qui le gardera pendant 33 ans, sans se douter un seul instant que les mélodies qu’il produisait n’étaient pas le seul trésor qu’il renfermait. Nous ne connaissons donc pas avec certitude du propriétaire prudent qui a caché ce petit trésor dans ce piano.

En 2016, le couple Hemming décide de faire don du piano au Bishop’s Castle Community College de Shropshire, souhaitant qu’il puisse servir à l’éducation musicale des élèves.

Ils se sont dits "très heureux" que la récompense de cette découverte revienne au collège : "Nous espérons qu’ils feront quelque chose qui profite à l’apprentissage musical des enfants – nous sommes très attachés à cela", ont-ils déclaré à la presse lors de la découverte, en 2017.

Après cette découverte, une cinquantaine de personnes se sont manifestées pour revendiquer le trésor, mais à ce jour, le véritable propriétaire reste inconnu.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK