Un festival mozartien virtuel à La Monnaie

Alors que le public ne peut toujours pas se rendre dans les salles de spectacle, La Monnaie a décidé de remettre en ligne trois concerts et un opéra de Mozart, le temps de nous faire patienter avant les représentations, en ligne toujours, du Tour d’écrou de Britten.

Alors que les répétitions du Tour d’écrou de Benjamin Britten, basé sur l’étrange histoire de fantômes de Henry James, vont bon train, La Monnaie a décidé de remettre en ligne quatre spectacles, un opéra, deux concerts symphoniques et un récital, qui font la part belle à Mozart, dont nous avons célébré en février dernier les 265 ans.

Parmi les concerts qui seront à nouveau disponibles sur le site de La Monnaie dès le samedi 17 avril, nous avons :

"Der Schauspieldirektor" de Mozart, un opéra qui croque avec humour le petit monde de l’opéra. Le spectacle, mis en scène par Michaël de Cock et Fabrice Murgia, porte à la scène l’histoire d’un casting qui tourne mal. Un imprésario recrute des chanteurs à la hâte. Il est confronté à plusieurs pratiques douteuses ; l’engagement des artistes au rabais, l’influence des mécènes sur la production ou encore, la rivalité de deux chanteuses qui se crêpent le chignon au milieu du théâtre.

Mozart Symphony 39, avec un double concerto de jeunesse et une symphonie aboutie, interprétés par l’Orchestre Symphonique de La Monnaie dirigé par son chef d’orchestre Alain Altinoglu. Un face-à-face entre Paris et Vienne. Le raffinement d’une œuvre de commande joint à la profondeur d’un testament symphonique. Ces deux pièces offrent au public tout le spectre des émotions humaines, signées par un génie polyvalent : Mozart.

Mozart Akademie, un concert pour lequel le chef Raphaël Pichon, s’associant à la soprano Sabine Devieilhe, ressuscite le temps d’un concert l’ambiance animée des légendaires Académies de Mozart. Au programme, la Symphonie Haffner, des danses pétillantes et un florilège de ses grands airs de concert et d’opéra.

Dans le récital de Bejun Mehta et Jonathan Ware, qui est déjà disponible sur le site de La Monnaie, le contre-ténor explore les différentes formes que peut prendre l’amour, dans un répertoire allant de Mozart à Britten. Une voix pour dire de multiples manières ce que signifie aimer.

Tous les détails sont à retrouver sur le site de La Monnaie.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK