Stefano Pace est le nouveau directeur général et artistique de l’Opéra Royal de Wallonie-Liège

Stefano Pace, actuel surintendant de l’Opéra de Trieste, vient d’être nommé à la direction générale et artistique de l’Opéra Royal de Wallonie-Liège. Il prendra ses fonctions à partir du mois d’octobre prochain, a annoncé ce jeudi 24 juin Willy Demeyer, le bourgmestre de la Ville de Liège qui préside le Conseil d’administration de l’opéra.

Après délibérations jeudi soir, le Conseil d’administration et l’Assemblée générale ont choisi de confier le mandat de cinq ans renouvelable à Stefano Pace, né en 1958 à Rome et actuellement surintendant de la Fondazione Teatro Lirico Giuseppe Verdi de Trieste. Cette procédure de recrutement, lancée en janvier dernier, a été accélérée au début du mois de février, à la suite du décès soudain de Stefano Mazzonis di Pralafera, ancien directeur générale et artistique de l’institution liégeoise, survenu le 7 février dernier, laissant le grand navire sans capitaine.

A la suite de cet appel à candidature, l’Opéra a reçu pas moins de 46 dossiers, parmi lesquels 17 nationalités étaient représentées. Après une analyse des candidatures, six personnes ont été reçues, ces 20 et 22 juin derniers, par les membres du Conseil d’administration et l’Assemblée générale de l’Opéra Royal de Wallonie-Liège. Ces six candidats ont alors pu "développer leurs propositions en termes de choix artistiques, de gestion des ressources humaines, de politique budgétaire et de stratégies de communication". Le choix du Conseil d’administration et de l’Assemblée générale s’est donc porté sur le dossier présenté par Stefano Pace, un choix qui "permettra à l’Opéra Royal de Wallonie-Liège de poursuivre son développement et d’assurer l’excellence artistique et technique qui le caractérise, tout en restant accessible au plus grand nombre"

"La variété et la richesse de son expérience internationale, à des postes de très haut niveau, ont permis à ce Franco-Italien polyglotte d’acquérir de grandes capacités de gestion, une vaste connaissance du monde de l’art lyrique et de solides compétences artistiques et musicales", fait part le communiqué.

Né en 1958 à Rome, Stefano Pace y a étudié l’architecture et a réalisé son premier décor à l’âge de 19 ans entamant une carrière d’architecte, de décorateur et de scénographe lui permettant de collaborer avec des metteurs en scène tels que Jonathan Kent, Maurice Béjart, John Dexter ou Krisztof Zanussi.

Dès 1994, Stefano Pace occupe plusieurs postes de direction, notamment dans le domaine technique mais aussi celui de la production artistique ou du management, à l’Opéra National de Paris, au Palau de les Arts Reina Sofia de Valence, au Teatro Massimo Bellini de Catane et au Royal Opera House Covent Garden de Londres. Depuis mars 2015, Stefano Pace occupe les fonctions de Surintendant de la Fondazione Teatro Lirico Giuseppe Verdi de Trieste.

Nous pouvons également lire, sur le site de l’Opéra Royal de Wallonie-Liège, les premières réactions de Stefano Pace, qui se dit "très honoré d’avoir été choisi par les instances de l’Opéra Royal de Wallonie-Liège pour prendre la direction de cette si belle Maison."

"Liège est la première ville étrangère dans laquelle je me suis rendu. Lors de mon récent passage, j’ai redécouvert avec émotion une ville vivante et attachante, qui réunit toutes les conditions pour développer un ambitieux projet artistique et continuer le beau travail réalisé par mon prédécesseur.

Je suis très impatient de rencontrer les équipes de l’Opéra Royal de Wallonie-Liège et de me mettre au travail avec elles, ainsi que de mettre mon expérience au service du rayonnement et du développement de la Maison." Conclut le nouveau directeur général et artistique de l’institution lyrique liégeoise, qui prendra donc ses fonctions dès le mois d’octobre 2021.

 

Stefano Pace est au micro de François Caudron

"En ce qui concerne le répertoire, je pense que je vais pouvoir élargir un peu. Le répertoire italien est certainement important mais je pense aussi qu’il faut donner une vision de l’opéra à 360 degrés. Et donc, avoir un répertoire plus varié, avec des compositeurs qui sont absents de l’Opéra Royal de Wallonie depuis trop longtemps…"

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK