Soutien au monde culturel face au coronavirus : "Je garde ma place !"

Depuis plus d’une semaine déjà, nous faisons face à une situation complètement inédite : "toutes les activités récréatives, culturelles, folkloriques privées ou publiques sont annulées". Une situation catastrophique pour les opérateurs culturels et les artistes, comédiens, musiciens et chanteurs qui se retrouvent sans engagement, forcés d’annuler toutes leurs représentations.

La situation des artistes et intermittents du spectacle est plus qu’alarmante, il en va de même pour les salles de spectacle et autres événements culturels qui ont vu du jour au lendemain tous les événements s’annuler. Alors que les appels à l’aide des artistes se font entendre en France, en Belgique et dans toute l’Europe, Emilie Delorme, nouvelle directrice du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, a proposé une solution pour contrer les effets des annulations pour les salles de spectacles : ne pas demander de remboursement pour ses places de concert ou d’opéra.

Chaque spectateur est appelé à être solidaire afin d’atténuer les pertes déjà immenses subies par les maisons d’opéras, par les orchestres et les artistes. Sur Twitter, Emilie Delorme lance un hashtag #jegardemaplace, comme un cri de résistance face à la situation.

Une initiative que nous ne pouvons que relayer et nous invitons les spectateurs belges à participer à cet élan de solidarité envers les salles de théâtres et de concerts belges. 

Avant de pouvoir à nouveau réinvestir les salles de concert et d’opéra, des nombreuses institutions offrent aux internautes la possibilité de voir, en streaming, un large choix de concerts, d’opéras et d’archives.

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK