Replay : Soirée anniversaire des 30 ans du Chœur de Chambre de Namur

Chœur de Chambre de Namur à l'église Saint-Loup
Chœur de Chambre de Namur à l'église Saint-Loup - © CAV&MA

Musiq'3 et la Trois vous invitent à une soirée anniversaire en deux temps ce vendredi soir, pour fêter les 30 ans du Chœur de Chambre de Namur. En introduction, vous pourrez retrouver un documentaire qui retrace, en compagnie de Vincent Delbushaye, le chemin parcouru par ce prestigieux chœur. Il sera suivi d'un concert exceptionnel enregistré à Versailles, consacré aux Grands Motets de Lully, avec le Chœur de Chambre de Namur placé sous la direction flamboyante et précise de Leonardo García Alarcón. Un grand moment musical à vivre sur La Trois à 21h05 et 22h05.

Documentaire sur les 30 ans du Choeur de Chambre de Namur

Dans le cadre de l'église Saint-Loup, centre historique du Chœur de Chambre de Namur, Vincent Delbushaye vous propose de parcourir son histoire, liée aux chefs prestigieux qui se sont succédés depuis sa création en 1987.

Aujourd'hui, le Chœur de Chambre de Namur est devenu une référence internationale en chant baroque, même si son répertoire s'étend du Moyen-Age à la musique contemporaine. S'il s'attache à la défense du patrimoine musical de sa région d'origine, en interprétant des œuvres de Lassus ou de Grétry, le Chœur aborde également les grandes œuvres du répertoire choral, des oratorios de Haendel au Requiem de Mozart, en passant par les messes, motets et passions de Bach. Maintes fois primé (Grand prix de l'Académie Charles Cros en 2003, Prix de l'Académie Française en 2006, Octave de la Musique en 2007 et 2012 dans les catégories "Musique classique" et "Spectacle de l'année"), il a été placé en 2010 sous la direction du jeune chef argentin Leonardo García Alarcón, une collaboration couronnée de succès. Le Chœur est invité dans les festivals les plus réputés, comme pour cette saison du 30e anniversaire qui l'a conduit dans l'Europe entière et en Amérique du Sud.

Vincent Delbusaye s'est également rendu dans la Chapelle royale de Versailles, joyau architectural et haut lieu du baroque, pour lequel Lully a composé de la musique sacrée. Chapelle qui est aussi le siège du Centre de Musique baroque dont la mission est de faire rayonner la musique française des XVIIe et XVIIIe siècles, coproducteur par ailleurs du concert de la 2e partie de soirée, avec les Grands Motets de Lully dirigés par Leonardo García Alarcon.

Réalisation : Sofiane Hamzaoui
Commentaires : Vincent Delbushaye
Production : Marina de Waha

Grands Mottets de Lully

Le Te Deum de Lully, composé en 1677 pour le baptême de son fils aîné, fut joué à la cérémonie en présence de Louis XIV, parrain de l'enfant. L'oeuvre religieuse est donc à la mesure de l'événement : imposante, avec maintes trompettes et timbales. Elle continuera à être jouée lors des grandes occasions, pour un mariage princier, une victoire militaire ou la guérison du souverain. 1677 est d'ailleurs une année faste pour Lully, qui compose aussi l'opéra Atys pour un roi au faîte de sa gloire. Son Te Deum malheureusement finira par lui être fatal; c'est lors d'une représentation à l'église des Feuillants qu'il se perce le pied en battant la mesure avec un bâton. Il succombera de la gangrène une année plus tard.

Seront également joués lors de ce concert à Versailles, son De Profundis et son Dies Irae, qui connurent un succès comparable au Te Deum. Trois partitions majeures de Lully, dont Leonardo Garcia Alarcon donne une vision chatoyante et profonde à la fois, avec ce mélange d'emphase et de précision qui le caractérise.

La distribution :

Sophie Junker Judith Van Wanroij (sopranos)

Cyril Auvity Matthias Vidal (hautes-contre)

Thibaut Lenaerts (ténor)

Alain Buet (basse)

Avec le Chœur de Chambre de Namur & le Millenium Orchestra

Continuo : Capella Mediterranea

Direction : Leonardo Garcia Alarcon

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK