Sir Simon Rattle prendra la tête de l’Orchestre symphonique de la radiodiffusion bavaroise en 2023

Le chef d’orchestre britannique Sir Simon Rattle quittera ses fonctions de directeur musical de l’Orchestre symphonique de Londres en 2023 pour prendre la tête de l’Orchestre symphonique de la radiodiffusion bavaroise, à Munich. Il succède au chef Mariss Jansons qui est décédé il y a un peu plus d’un an, en novembre 2019.

L’annonce fait l’effet d’un choc dans le monde classique britannique. Sir Simon Rattle, l’un des plus célèbres chefs d’orchestre britanniques, farouche opposant au Brexit, a signé un contrat de cinq ans avec l’Orchestre symphonique de la radiodiffusion bavaroise, basé à Munich. Le chef d’orchestre britannique a néanmoins prolongé son contrat à la tête de l’Orchestre Symphonique de Londres jusqu’en 2023, année à laquelle il prendra les rênes de l’orchestre allemand.

Sir Simon Rattle assumera un rôle à vie en tant que chef émérite de l’Orchestre Symphonique de Londres à partir de 2023, la première nomination à ce rôle depuis André Previn. "Je suis ravi de continuer à jouer mon rôle de directeur musical de l’Orchestre pendant encore trois ans, prolongeant mon contrat jusqu’en 2023, et de pouvoir rester étroitement associé à l’orchestre en l’avenir" a assuré Rattle dans un communiqué.

Simon Rattle, qui fêtera le 19 janvier prochain ses 66 ans, succédera au Letton Mariss Jansons, qui était à la tête de l’ensemble bavarois depuis 2003 et qui est décédé fin 2019 à l’âge de 76 ans.

"C’est un honneur de succéder à Mariss Jansons, et je me réjouis de diriger ces merveilleux musiciens dans les années à venir", a déclaré Sir Simon Rattle dans le communiqué de la Radiodiffusion bavaroise.

"Avec sa passion, sa polyvalence artistique et son charisme engageant, il sera un successeur extrêmement digne de Mariss Janons", a affirmé de son côté le directeur de la Radiodiffusion bavaroise Ulrich Wilhelm.

Entre la crise sanitaire et le Brexit, un coup dur pour l’Orchestre Symphonique de Londres

Cette décision prise par la chef d’orchestre met à mal la phalange londonienne, déjà fortement ébranlée par la crise sanitaire et la mise en place du Brexit.

Sir Simon Rattle, très attaché à l’Europe, avait d’ailleurs été parmi les signataires d’une lettre anti-Brexit adressée en 2018 par des représentants de l’industrie de la musique à l’ex-Premier ministre Theresa May.

Simon Rattle avait également déploré les lenteurs du gouvernement britannique à construire une nouvelle salle philharmonique promise depuis longtemps.

A Munich, Sir Simon Rattle, qui vit à Berlin avec sa femme, la mezzo soprano Magdalena Kozena, et leurs trois enfants, participera activement au développement du concept artistique de la nouvelle salle de concert que va construire l’institution. Un challenge ambitieux que le chef d’orchestre se dit prêt à relever : "Dans le cadre de mon nouveau rôle, je plaiderai pour le nouveau Konzerthaus à Munich […] Cette installation offrira à la BRSO l’environnement de travail qu’il mérite. En attendant, nous continuerons le travail de formation de l’orchestre dans le Werksviertel Mitte, où la salle sera construite, ainsi que dans de nombreux autres endroits autour de la Bavière".

Simon Rattle est également chef invité permanent de l’Orchestre philharmonique de Vienne et a occupé plusieurs postes de direction tels que le City of Birmingham Symphony Orchestra (1990-1998) et avec le Berliner Philharmoniker (2002-2018).

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK