"See me", un concert virtuel et fédérateur porté par Marin Alsop et Yo-Yo Ma

See me, a global concert est un film qui rassemble une centaine de musiciens issus des quatre coins du monde. Ensemble, ils nous livrent un message d’espoir et de solidarité en cette période troublée par une crise sanitaire qui paralyse le secteur culturel. Ce concert virtuel est porté par la cheffe d’orchestre américaine Marin Alsop et le Forum Économique Mondial.

Un voyage musical

"C’est un voyage, d’une seule voix jouant Bach en solo, à de nombreuses voix chantant une nouvelle pièce de Reena Esmail, en passant par des centaines de voix célébrant notre belle planète dans la Symphonie Pastorale de Beethoven. C’est un voyage qui, nous l’espérons, apportera réconfort, joie et, surtout, espoir".

Un voyage enchanteur à travers l’Afghanistan, l’Autriche, le Brésil, la Chine, l’Italie, l’Afrique du Sud et les États-Unis, voici comment la cheffe d’orchestre américaine Marin Alsop – que le public belge connaît bien à travers ses nombreuses contributions au Concours Musical Reine Elisabeth – présente ce concert virtuel qui réunit musiciens, artistes et réalisateurs de sept pays différents. Diffusé à l’occasion de la soirée d’ouverture de "l’Agenda 2021" du Forum Économique Mondial - qui réunit dirigeants d’entreprise, responsables politiques et intellectuels et des journalistes du monde entier, afin de débattre les problèmes les plus urgents de la planète, y compris dans les domaines de la santé et de l’environnement – ce concert virtuel présenté sous la forme d’un film de 23 minutes est porteur d’un message d’espoir et d’une profonde envie de recréer du lien social et culturel entre les artistes du monde entier.

Des musiciens du monde entiers réunis pour livrer un message d’espoir

Le film s’ouvre par l’interprétation du Prélude de la Suite pour violoncelle n°2 de Bach par le violoncelliste Yo-Yo Ma, sur la plage de "Crane Beach", qui se trouve à quelques kilomètres de son domicile à Cambridge, dans le Massachusetts. Le violoncelliste américain qui depuis le premier confinement continue à partager sa musique sur les réseaux sociaux, se tourne une nouvelle fois vers la musique de Jean-Sébastien Bach pour délivrer son message d’espoir.

Du violoncelle solo aux chœurs multiples, le film nous fait voyager de São Paulo aux Montagnes de Drakensberg en Afrique du Sud. Le chœur de l’orchestre symphonique de l’état de São Paulo et le chœur de garçons de Drakensberg interprètent, en première mondiale See me, la nouvelle pièce de la compositrice américaine Reena Esmail.

Le concert se termine par une ode à la nature avec la Symphonie Pastorale de Beethoven, jouée par cinq orchestres internationaux placés sous la direction d’une cheffe d’orchestre : l’orchestre de chambre de l’institut national de musique d’Afghanistan, le Black Pearl Chamber Orchestra de Philadelphie, dirigé par la cheffe Jeri Lynne Johnson, l’Orchestre symphonique de la radio de Vienne dirigé par Marin Alsop, l’Orchestre de la Toscane et enfin le China National Center for the Performing Arts Orchestra.

Bravant les éléments, les vents violents et les contraintes sanitaires, les équipes de tournages dirigées par la réalisatrice Bernadette Wegenstein livrent de magnifiques images qui nous permettent de voyager depuis notre salon.

Un film à découvrir ci-dessous

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK