Saviez-vous que le second prénom de Mozart n'était pas réellement Amadeus ?

Tom Hulce dans le rôle de Mozart dans le film "Amadeus" de Milos Forman.
Tom Hulce dans le rôle de Mozart dans le film "Amadeus" de Milos Forman. - © Tous droits réservés

Si l’on vous dit Amadeus, il y a fort à parier que vous pensiez directement à Mozart. Amadeus, "celui qui est aimé de Dieu", un patronyme si bien approprié à ce compositeur de génie. Et pourtant, saviez-vous qu’officiellement, Mozart ne s’appelait pas Amadeus ?

Mozart est né le 27 janvier 1756 à Salzbourg et a été baptisé sous le nom de Johannes Chrysostomus Wolfgangus Theophilus Mozart. Dans ce nom de baptême, on retrouve subtilement le nom d’Amadeus sous lequel nous connaissons si bien le compositeur, et ce au niveau de son troisième prénom, Theophilus. En effet, Theophilus, signifie en grec "aimé de dieu". Dans sa forme allemande, il se traduit par "Gottlieb", alors qu’en latin, il devient "Amadeus".

Amadeus, un surnom qu’appréciait Mozart

Au cours de sa vie, Mozart a signé plusieurs de ses lettres en latin sous le nom de "Wolfgangus Amadeus Mozartus". Il s’agissait d’une pratique courante à l’époque, de traduire son nom dans plusieurs langues : Joseph Haydn est passé par Josephus (latin) et Giuseppe (italien), tandis que Ludwig van Beethoven a publié des ouvrages comme Luigi (italien) et Louis (français).

Mozart semblait assez attaché à son surnom. Sur son acte de mariage avec Constance Weber, il a signé "Wolfgang Amade Mozart". Mais Amadeus n’était qu’un surnom. Si ce surnom est désormais indissociable de Mozart, du vivant du compositeur, seuls quelques documents officiels portent la marque de ce surnom. En 1998, Michael Lorenz, spécialiste de Mozart, a notamment découvert un document daté de mai 1787, dans lequel il est fait référence à "Mozart Wolfgang Amadeus". Le jour de la mort de Mozart, le 5 décembre 1791, son nom a été inscrit dans les archives du magistrat de Vienne sous le nom de "Wolfgang Amadeus".

Mais la véritable dénomination d’Amadeus a commencé vers 1810, soit dix-neuf ans après la mort du compositeur.

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK