Saviez-vous que Hugh Grant avait incarné Frédéric Chopin au début de sa carrière ?

Hugh Grant, l’acteur britannique au charme ravageur qui a fait tourner les têtes de toutes les femmes dans de nombreuses comédies romantiques fête ce 9 septembre 2020 ses 60 ans. Et avant de devenir une véritable coqueluche des comédies romantiques, Hugh Grant a incarné l’un des plus grands compositeurs de la période romantique.

Lorsqu’on évoque la carrière de Hugh Grant, on pense tout de suite à une pléthore de comédies romantiques : Quatre mariages et un enterrement, Nothing Hill avec Julia Roberts, Raisons et Sentiments adapté du roman éponyme de Jane Austen, Le Journal de Bridget Jones avec Renée Zellweger ou encore Love Actually avec notamment Emma Thompson. Plus récemment, il incarne le mari de la soprano Florence Foster Jenkins, aux côtés de Meryl Streep brillante en soprano sans talent. Mais avant de devenir un acteur incontournable du genre de la comédie romantique, Hugh Grant a fait ses débuts au cinéma en incarnant un autre romantique…

En 1991, il est à l’affiche du film Impromptu de James Lapine, qui raconte les amours entre le jeune Chopin et l’autrice rebelle George Sand au cours d’un séjour artistique passé en 1830 chez une certaine duchesse d’Antan, incarnée par l'actrice britannique Emma Thompson, que Hugh Grant retrouvera plus tard dans le film Raisons et Sentiments ou encore Love Actually.

Si le film ne présente aucun intérêt historique – comme le souligne Christophe Dilys de France Musique, le film est rempli d’anachronisme et d’éléments inventés – il a le mérite de nous présenter le jeune acteur britannique au piano, sous les traits d’un des plus grands génies de la musique romantique.

Et pour vous faire plaisir, nous vous laissons avec la bande-annonce de l’époque.

 

Si vous voulez découvrir les amours de Frédéric Chopin et Georges Sand, depuis leur rencontre surprenante jusqu’à leur installation dans le quartier de la Nouvelles Athènes à Paris, en passant par leur séjour à Majorque, écoutez le feuilleton "Et nous voilà dans l’azur" écrit par Axelle Thiry avec les voix du pianiste Alexandre Tharaud en Chopin, de Dominique Blanc de la Comédie française en George Sand et du comédien belge Thierry Hellin dans le rôle du narrateur.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK