Rowan Atkinson, alias Mr Bean, en mode allegretto giocoso

Et nous vainquions la morosité ambiante par le rire ? Et quel meilleur anti-dépresseur que les grimaces de Rowan Atkinson. Non content de faire rire des millions de personnes avec son personnage truculent de Mister Bean – un rôle qu’il n’endossera plus - l’acteur britannique a également des talents de musicien.

Tout le monde connaît son visage, si expressif, du petit sourire en coin aux grimaces les plus improbables. Rowan Atkinson présente pour la première fois au public britannique le personnage de Mr. Bean le jour de l’an en 1990. Un mélange de Buster Keaton et de Monsieur Hulot de Jacques Tati, Mr. Bean, l’homme au costume en tweed et à l’ours en peluche, est à la fois énervant et attachant. Une sorte de Gaston Lagaffe britannique, qui se retrouve toujours dans des situations loufoques auxquelles il trouve des solutions encore plus saugrenues.

S’il est surtout connu pour son personnage de Mr. Bean, Rowan Atkinson a plusieurs cordes comiques à son arc. Avec un don incroyable pour les grimaces, il excelle dans les parodies en tout genre et notamment, celles des musiciens.

Quand Rowan Atkinson s’essaye à la musique classique, le résultat ne peut être qu’à mourir de rire.

Rowan Atkinson pianiste

Rowan Atkinson est un incroyable mime. Fin observateur, un brin moqueur, il reprend toutes les mimiques et la gestuelle d’un pianiste dans ce récital d’air-piano. Il nous offre une interprétation très incarnée du premier mouvement de la sonate pathétique de Beethoven, pour finir par une course de doigts endiablée sur le troisième mouvement de la sonate au Clair de lune.

Rowan Atkinson à la baguette

Restant dans le répertoire des œuvres de Beethoven, on retrouve Rowan Atkinson en chef d’orchestre dirigeant le premier mouvement de la célèbre Cinquième symphonie. De chef d’orchestre à agent de police, en passant par golfeur et tennisman, Rowan Atkinson livre une interprétation des plus imagées de l’une des plus célèbres œuvres de Beethoven.

 

Rowan Atkinson chanteur

Quelques années avant le Brexit, Rowan Atkinson attestait déjà de brillante manière la profonde affinité entre le génie anglais et la fibre européenne avec cette magnifiquement drôle interprétation de l’Ode à la joie de la neuvième symphonie de Beethoven. Une véritable ode à la joie et au sourire que nous offre l’humoriste britannique.

On retrouve le personnage excentrique de Mister Bean, avec lequel Rowan Atkinson s’est fait connaître, dans une scène truculente du film Les vacances de Mister Bean. A la suite de nombreuses péripéties, Mr. Bean se retrouve en France à devoir amuser la galerie sur un marché afin de gagner de l’argent pour s’acheter un billet de train. Et pour ce faire, rien de tel qu’un petit spectacle musical, dans lequel Mr. Bean s’essayera au "air piano" sur le "Rondo alla Turca" de Mozart et dansera sur "Mr Bombastic" de Shaggy et surtout effectuera un playback des plus théâtraux sur l’air O mio babbino caro, issu de l’opéra Gianni Schicchi de Giacomo Puccini.

Mr. Bean aux Jeux Olympiques

En 2012, la ville de Londres accueillait les Jeux Olympiques d’été. Pendant la cérémonie d’ouverture, plusieurs grandes personnalités britanniques ont fait une apparition et parmi elle, un certain Mr. Bean, qui pour l’occasion a intégré le prestigieux London Symphony Orchestra, dirigé par Sir Sion Rattle.

Ils interprètent un thème de circonstance, puisqu’il s’agit du thème principal des Chariots de feu, qui s’inspire librement de l’histoire vécue de deux athlètes britanniques concourant aux Jeux olympiques d’été de 1924 à Paris. Et Mr. Bean occupe l’un des postes centraux de l’orchestre pour cette œuvre, la place du synthé.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK