Réconcilier Mozart et Salieri, ennemis de toujours, par leurs concertos au piano

Réconcilier Mozart et Salieri, ennemis de toujours, par leurs concertos au piano
Réconcilier Mozart et Salieri, ennemis de toujours, par leurs concertos au piano - © Tous droits réservés

On les a dits ennemis, au point que l’un aurait tué l’autre. Vous l’aurez deviné : il s’agit d'Antonio Salieri et Wolfgang Amadeus Mozart. Lothar Seghers les réunit de façon pacifique le temps d'une émission avec, pour chacun, un concerto pour piano.

Antonio Salieri fut l’un des musiciens les plus prestigieux de son époque, à Vienne, composant essentiellement son œuvre pour la scène. Ses opéras sont complètement oubliés aujourd’hui. Mais on peut apprendre à le connaître un peu mieux au travers de ses œuvres instrumentales, lesquelles sont relativement restreintes chez lui mais qui comptent malgré tout de belles pièces, comme le concerto en Si bémol Majeur pour pianoforte et orchestre joué par Andreas Staier, que vous pourrez écouter dans l’émission de ce jour.

On peut lui associer Mozart et son concerto en Mi bemol Majeur pour piano et orchestre k 482 nr 22, composé en 1785 à Vienne. Il suit de quelques mois le très célèbre concerto nr 21, Elvira Madigan. Ce dernier concerto fut composé à une époque relativement gaie de la vie du compositeur, bien que Mozart avait déjà quelques problèmes d’argent à cette époque. Mais on le sait, Mozart était un véritable panier percé. Par ailleurs, ce concerto est contemporain de son opéra Les Noces de Figaro, 22e concerto en Mi bémol Majeur. 

Bonne écoute!

 

 

 

 

 

 

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK