Quand trois musiciennes et un luthier rendent hommage au luthier Benoit Joseph Boussu

Etonnant et passionnant disque que celui-ci qui nous fait découvrir tout à la fois trois musiciens du passé et trois musiciennes de notre époque et, en miroir, un luthier d’hier et un autre d’aujourd’hui.

Le Project (en flamand dans le texte) Boussu n’a rien à voir avec la commune hennuyère, mais tire son nom de Benoit Joseph Boussu (1703-1773), célèbre luthier d’origine française mais actif dans les Pays-Bas de l’époque et notamment à Bruxelles. Parmi la cinquantaine d’instruments à cordes de sa facture qui nous sont parvenus, une petite dizaine sont d’ailleurs conservés au Musée des instruments de musique de Bruxelles.

L’originalité du Project Boussu est d’être un ensemble composé de trois musiciennes expérimentées – Ann Cnop et Shiho Ono au violon, Mathilde Wolfs au violoncelle – mais aussi d’un luthier – Geerten Verberkmoes – qui ne joue pas lui-même ; mais a construit trois répliques d’instruments de Boussu joués ici par ses collègues. Et pour boucler la boucle, le programme est constitué d’œuvres rares, parfois même inédites au disque, de trois compositeurs qui, à la même époque, étaient actifs notamment à Bruxelles : Henri-Jacques de Croes (1705-1786), Eugene Godecharle (1742-1798) et Pieter van Maldere (1729-1768). Un disque cohérent et remarquablement interprété.

CD Etcetera /Outhere

Ecoutez un extrait de cet album :

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK