Printemps poétique, cinq podcasts originaux pour fêter la Journée mondiale de la poésie

A l’occasion de la Journée mondiale de la poésie le 21 mars, qui est aussi celle du premier jour du printemps, Adèle Molle et Bao-Ahn Din ont conçu 5 podcasts originaux pour faire entendre le printemps à travers la voix du poète François Jacqmin et de son recueil Les Saisons, paru aux éditions Labor en 1988.

Les lectures s’entremêlent à la musique de compositeurs belges tels que César Franck, Guillaume Lekeu, Joseph Jongen, Henry Vieuxtemps et Georges Antoine. 

Des podcasts à écouter sur Auvio.

À lire aussi : Mustafa Kör succèdera à Carl Norac comme Poète national en janvier 2022

Le printemps chez François Jacqmin

Le printemps est sans doute l’un des plus grands poncifs poétiques après l’amour et le temps qui passe. De tout temps, la nature et sa renaissance ont offert aux poètes l’occasion d’y prêter leur vers. Dans son recueil les Saisons, – un des livres les plus importants de la poésie belge de langue française - paru aux éditions Labor, le liégeois François Jacqmin (1929-1992) offre à chaque saison une série de petits précipités (comme l’écrit Guy Vaes dans la préface de l’ouvrage Les saisons, Editions Labor, 1988). C’est le printemps qui ouvre le bal et qui plonge d’entrée de jeu le lecteur dans une suite musicale de sensations précises. Des sensations que nous avons voulu rendre encore plus palpable par le biais de la musique qui sert d’écrin à chaque épisode.

Mais il y a un mais ..

François Jacqmin nous le dit dès le début : la langue (poétique) est impuissante à rendre l’expérience du printemps : " Ce qu’il y a à dire du printemps, / le printemps le dit ". En deux vers, le lyrisme est disqualifié. Comment dès lors tenter de poétiser ce mouvement saisonnier sans le trahir ? C’est la toute la difficulté, tout le paradoxe du travail de Jacqmin et de son rapport à la poésie. 
Les images qu’ils nous offrent au détour de cette section inaugurale, par leurs immédiatetés, leurs concisions, leurs adresses directes sont pourtant pleines du printemps. Elles forment un merveilleux kaléidoscope qui révèle la relation intime du poète à la saison nouvelle : " Au début de chaque printemps, / j’oublie le nom du cornouiller ". Nous sommes au plus près de ses perceptions et pourtant le " je " est rare. La sensibilité du poète, grand marcheur et contemplateur éclate partout, mais elle est pudique.

Des paysages d’une délicatesse infinie, sous la menace.

La pâquerette et ses pétales, la jeune pluie, la lumière à travers le bouleau, le verger étourdi, l’ombre des bois : les paysages choisis sont d’une délicatesse infinie. Ils sont pourtant traversés par un mouvement violent : ce processus de transformation à l’œuvre dans le printemps est comme un " convoi armé ", il porte en lui une menace : " il y a une lueur d’apocalypse / dans tout ce qui nait ". Si chez le poète belge, le printemps est résurrection, il contient également sa part sombre. Vie et mort sont intrinsèquement liés. Face au printemps qui déroule son œuvre, le poète rejoue son rapport plus général à la nature : fascination et terreur. La poésie serait-elle un moyen de faire reculer cette peur ?

Les courts poèmes qui composent le printemps sont autant d’épiphanies et de tableaux superbes d’une saison en devenir. Dans chacun des épisodes nous avons choisi d’en lire trois, trois instantanés du printemps réunis sous un élan commun :

Episode 1 : Ce qu’il y a à dire du printemps

Les mots sont impuissants pour rendre tangible l’expérience du printemps.

Episode 2 : Il règne une félicité évasive

L’inexorable mouvement du printemps porte en lui un immense mystère, qui ici est source de joie.

Episode 3 : Le bouleau émiette la lumière

Le bourgeon, l’arbre, le feuillage, les sentiers, la forêt contiennent et dévoilent l’œuvre du printemps.

Episode 4 : La vie reprend haleine dans le lilas

Les enfants, les femmes baignent dans le parfum exaltant du printemps.

Episode 5 : Le verger est étourdi

Du bourgeon au fruit : le verger, l’arbre fruitier, le cerisier sont les témoins palpables du mouvement à l’œuvre dans le printemps.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK