Première édition du Phoenix Festival de Brussels Muzieque, un moment de partage entre musiciens et public

Tout comme l’oiseau de feu mythique, la culture renaît en ce moment des cendres inertes d’un temps sombre qui l’a réduite au silence. Pourtant tout cet empêchement, cette hibernation qui lui a été imposée, l’a rendue encore plus déterminée à reprendre son rôle de guérisseur dans la société. C’est pourquoi la plate-forme Brussels Muzieque et ses musiciens proposent aux amateurs de musique classique et à la ville de Bruxelles le "Phoenix Festival" : trois soirées de concert consécutives pendant le dernier week-end de septembre.

Une équipe d’artistes composée en majorité par des solistes de prestigieux orchestres belges et européens partagera avec le public des programmes variés, où figureront des grands maîtres tels que Bach, Mozart, Brahms ou Stravinsky. Le festival aura lieu à proximité de la Place Flagey, au Full Circle – collaborateur logistique de la plate-forme.

La soirée d’ouverture du 24 septembre vous invite à découvrir un programme de timbres et couleurs tout à fait spéciales : un quatuor composé du basson et d’un trio à cordes. Le basson solo du Belgian National Orchestra, Gordon Fantini, en compagnie de ses collègues Sarah Oates – violon solo du London Philharmonia, Monika Młynarczyk – alto 2e soliste à l’Opéra La Monnaie, et Domenico Ermirio – violoncelle 2e soliste à l’Opéra Royal de Liège, vous proposent trois quatuors de la période classique pour basson et cordes, deux d’entre eux dans leur version originale – composés par François Devienne, ainsi qu’une transcription du très connu quatuor pour flûte et cordes numéro 1 de Mozart.

La soirée du samedi 25 vous propose une formation traditionnelle au programme cependant éclectique : le paysage musical débutera par le grand maître Bach, se poursuivra avec Schubert et s’achèvera par le moins connu romantique tardif Ernő Dohnányi. Il vous sera présenté par Nadja Nevolovitsch – violon solo au Brussels Philharmonic, Mihai Cocea – alto solo au Brussels Philharmonic, et Dmitry Silvian – violoncelle solo au Belgian National Orchestra, dans la formation classique du trio à cordes.

Et, pour clôturer le festival, la soirée du 26 septembre propose une pièce d’un contexte historique très actuel : l’adaptation pour ensemble réduit (clarinette, violon et piano) de l’Histoire du Soldat de Stravinsky, écrite par le compositeur lui-même. Cette adaptation a été motivée par la crise pandémique de la grippe espagnole du début du siècle dernier. Ce programme, présenté par Maura Marinucci – clarinette solo au Brussels Philharmonic, Nadja Nevolovitsch – violon solo au Brussels Philharmonic, et Monika Dars – pianiste concertiste, inclura encore d’autres chefs-d’œuvre de Brahms, Bruch et Milhaud.

Depuis deux ans, la plate-forme Brussels Muzieque – sous la direction artistique du violoncelliste Eduardo Tonietto, proposait régulièrement déjà une série de concerts mensuels au public bruxellois ; lors du confinement, au lieu de s’en résigner aux limitations, l’équipe a profité de cette occasion pour chercher des nouvelles façons de partager sa musique et a fini par devenir, de surcroît, une chaîne numérique ayant produit quelques dizaines de vidéos alors que les circonstances sanitaires imposaient encore le silence aux salles de concert.

Découvrez le programme complet sur le site Brussels Muzieque.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK