Pour la première fois de son histoire, l'Opéra de Vienne jouera une œuvre écrite par une femme

Olga Neuwirth
Olga Neuwirth - © Harald Hoffmann

En 150 ans d’existence, la prestigieuse salle de l’Opéra de Vienne a vu passer les chanteuses et chanteurs d’exception, de grand metteur en scène et des chefs d’orchestre de renom. Cependant, en 150 ans, la maison d’opéra n’avait jamais joué d’œuvre composée par une femme. Une lacune qui sera comblée le 8 décembre prochain avec la première de l’adaptation lyrique d’Orlando de Virginia Woolf par Olga Neuwirth.

Je veux vraiment bousculer cet endroit magnifique et merveilleux mais un peu démodé

a déclaré Olga Neuwirth, compositrice autrichienne de 51 ans.

Cet opéra inédit s’inspire du roman éponyme de Virginia Woolf, qui raconte l’histoire d’un jeune aristocrate élisabéthain qui, au fil de ses amours, va se transformer en femme, comme par enchantement. C’est l’un des romans phares du féminisme et, comme le souligne Camille De Rijck, l’une des plus grands trésors de la littérature du XXe siècle.

Dans cette nouvelle production de l’Opéra de Vienne, à l’instar de la compositrice, toutes les fonctions-clés de la création du spectacle seront confiées à des femmes : Olga Neuwirth et la dramaturge franco-américaine Cartherine Filloux à l’écriture, la Britannique Polly Graham à la mise en scène et la styliste japonaise Rei Kawakubo aux costumes.

La compositrice a révélé qu’avec cette adaptation lyrique, la trame narrative du roman sera allongée et l’action se poursuivra jusqu’à nos jours. Le rôle de l’enfant d’Orlando reviendra à l’artiste de cabaret transgenre Justin Vivian Bond. L’Américain sera accompagné par une troupe de chanteurs d’opéra classique.

Un opéra, bien décidé à casser les genres, qui sera créé à l’Opéra d’Etat de Vienne ce dimanche 8 décembre.

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK