Plus d’un tiers des musiciens britanniques envisagent de quitter la profession, suite à la crise du coronavirus

Selon le sondage de l’Union des musiciens britanniques, mené auprès de 2000 membres du syndicat, 34% des musiciens professionnels envisagent d’abandonner leur carrière en raison des difficultés financières auxquelles ils doivent faire face depuis le début de la pandémie de coronavirus. Une situation qui n’est pas près de s’améliorer puisque le gouvernement britannique ne prévoit pas une prolongation des aides aux artistes indépendants qui avaient été mises en place pendant le confinement.

Un travail alimentaire pour survivre

Le syndicat des musiciens britanniques vient de sortir son troisième sondage qui analyse l’impact de la crise sanitaire du coronavirus auprès des musiciennes et musiciens professionnels et le résultat est sans appel : parmi les 2000 membres qui ont répondu au sondage, 34% d’entre eux "envisagent d’abandonner leur carrière musicale" en raison des difficultés financières auxquelles ils font face depuis le début du mois de mars. L’étude révèle également que près de la moitié des répondants ont été contraints de chercher un travail "alimentaire" afin de survivre. Interrogé par The Guardian, Horace Trubridge, le secrétaire général du syndicat, constate que "des musiciens travaillent dans des supermarchés, comme livreurs pour Deliveroo ou retournent vers des activités professionnelles pour lesquelles ils ont été formés initialement. Tout sauf la musique et c’est bien le problème".

L’étude de l’Union des musiciens révèle également que 70% des musiciennes et musiciens professionnel.le.s n’étaient pas en mesure d’effectuer plus d’un quart de leur travail habituel. Si, comme en Belgique, les salles de concert ont rouvert leurs portes, le public reste limité et le nombre de représentations et d’engagements des artistes s’en ressent fortement. Par ailleurs, 87% des musiciens couverts par des programmes de congé et de soutien au travail indépendant estiment qu’ils vont faire face à des difficultés financières dans les mois qui viennent.

Les musiciens indépendants oubliés des aides gouvernementales ?

Dans son entretien avec The Guardian, Horace Trubridge fustige le gouvernement et critique la façon dont le Département du Numérique, de la Culture, des Médias et du Sport (DCMS) a géré l’aide gouvernemental à la culture. En effet, si une enveloppe de 1,57 milliard de livres sterling a bien été débloquée pour aider le secteur culturel, le DCMS privilégié les institutions artistiques (théâtres et musiques) aux dépens des particuliers et surtout des indépendants.

En réponse, un porte-parole du DCMS a déclaré au Guardian : "Nous travaillons d’arrache-pied pour soutenir notre secteur des arts de la scène de classe mondiale à travers des temps difficiles. Notre fond de relance de la culture sans précédent de 1,57 milliard de livres sterling s’appuie sur un financement public d’urgence de 200 millions de livres sterling pour stabiliser les organisations, protéger les emplois et faire en sorte que le travail continue d’être transféré aux indépendants. Nous avons déjà fourni un financement d’urgence pour soutenir 135 salles de concert et traitons les demandes pour plus de 800 millions de livres sterling de subventions supplémentaires. Nous travaillons en étroite collaboration avec le secteur pour nous assurer que ce financement soit distribué rapidement et équitablement."
 

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK