Plongée liégeoise dans les mythes et héros aux Nuits de Septembre

Après un été placé sous le signe des concerts 2.0, réalisé sans public et diffusé en ligne, les Festivals de Wallonie renoueront à la rentrée, si les mesures sanitaires le permettent encore, avec les concerts en public avec son volet liégeois, les Nuits de septembre, festival de musique ancienne qui se déroulera du 5 septembre au 2 octobre à la cité ardente.

Les mythes et héros

Cette année, la thématique des Festivals de Wallonie était centrée sur les héros, et la branche liégeoise a décidé de s’intéresser aux mythes et héros, de l’Antiquité à aujourd’hui.

Du 5 septembre au 2 octobre prochains, la musique ancienne sera une nouvelle fois mise à l’honneur dans la Cité ardente, dans des lieux emblématiques de son patrimoine : l’église Saint-Jacques et la Salle Philharmonique de l’Orchestre philharmonique royal de Liège. Un concert aura également lieu à la Salle Académique de l’Université.

De Léonard de Vinci, des héroïnes du Baroque vénitien à Saint-Nicolas

Le concert d’ouverture proposera l’ensemble "Doulce Mémoire" qui rendra hommage à Léonard de Vinci en se plongeant dans l’univers des tableaux du grand humaniste. Le 11 septembre en l’église Saint-Jacques, ce sera à la "Cappella Mediterranea", conduite par Leonardo Garcia Alarcon, de prendre le relais avec un programme dédié aux héroïnes du Baroque vénitien et aux compositeurs du XVIIe siècle.

Le 30 septembre, l’un des interprètes les plus accomplis en matière de musique ancienne, le luthiste américain Hopkinson Smith, se produira à l’ULg.

Les héros des récits mythologiques ont inspiré bon nombre d’œuvres pour clavecin solo. Bertrand Cuiller en donnera à entendre quelques-unes lors de son récital donné le 17 septembre en la Salle philharmonique. L’ensemble "Peregrina", quant à lui, fera revivre le 25 septembre la figure de Saint-Nicolas, personnage emblématique de nombreuses créations musicales au cours de la période allant du XIIe au XVe siècles.

Une grande première : rencontre entre Monterverdi et Claude Ledoux

Le festival a aussi programmé une grande première, le 24 septembre, en l’église Saint-Jacques, avec "Combattimento" proposé par l’ensemble belge "Ausonia", une rencontre entre le grand madrigaliste italien Claudio Monteverdi et le compositeur belge Claude Ledoux qui évoque notamment des héroïnes japonaises. Une dizaine de musiciens et chanteurs jetteront en quelque sorte un pont entre l’Occident et l’Orient.

Enfin, le ténor belge Reinoud Van Mechelen, artiste associé des Festivals de Wallonie et que l’on a déjà entendu à Saint-Hubert et à Stavelot - se produira en clôture du festival le 2 octobre avec son ensemble de 24 musiciens "A nocte temporis". Son programme est dédié à Louis Dumesny, le cuisinier de Jean-Baptiste Lully, dont les talents culinaires allaient se doubler d’une capacité vocale de ténor à ce point exceptionnelle que Lully lui dédiera de nombreuses compositions.

L’équipe du Festival invitera les spectateurs à converser chaque soir de concert avec les musiciens présents. Et bien évidemment, toutes les dispositions seront prises pour respecter les mesures d’hygiène liées à la pandémie du Covid-19.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK