Pieter Wispelwey: "Le silence accompagne mes moments de farniente"

Pieter Wispelwey
Pieter Wispelwey - © Caroline Sikkink

Farniente ne pouvait passer à côté d'un festival dédié à l’art de la lenteur! La deuxième édition du Festival SLOW (36h) se tient ce week-end au Concertgebouw de Bruges.

"À notre époque caractérisée par la course permanente et la fuite en avant, SLOW(36h) est un havre de paix qui invite à faire le minimum pour profiter du maximum. Par son programme particulièrement varié, multidisciplinaire et surprenant – allant de la musique électronique répétitive et spirituelle, au slow walking et au slow cooking, en passant par de la vidéo et des sons artistiques – le festival sollicite tous les sens."

Au programme: les Slow Walks de la chorégraphe Anne Teresa De Keersmaeker, du Slow cinema avec Route One de Sigur Rós, de la Slow food et bien sûr plusieurs maîtres de la musique lente : Alvin Lucier, Morton Feldman et Eliane Radigue. Le musicien néérlandais Pieter Wispelwey interprète les Suites pour violoncelle seul de Jean-Sébastien Bach ce dimanche 24 févier 2019. Il a répondu à nos questions sur son rapport au Farniente. Lecture de sa lettre sur antenne ce samedi vers 15h.

"Le mot "Farniente" m'évoque différentes idées : me balader, courir, faire du vélo, cuisiner, manger, lire des livres, des magazines et des journaux, regarder la télévision.

J'ai besoin de structure dans mon travail : plus je suis organisé, plus je peux profiter de pauses bien méritées. J’aime aussi prendre l’avion. La durée d'un vol me permet de prendre le temps de lire.

Pour ne rien faire, la musique que je préfère est encore le silence. Je n’écoute jamais de musique en fond sonore. Et si vous me demandez un conseil de lecture pour accompagner un moment de farniente, je dirais de vous allonger avec un classique de la littérature : Thomas Mann, Marcel Proust, Hugo Claus, Willem Elsschot ou le plus grand de tous : Louis Couperus.

J’aime l’idée du "slow" défendue par le festival, surtout dans notre société actuelle connectée qui exige de nous une hyperdisponibilité permanente.

Quant au répertoire pour le violoncelle, je ne peux que vous conseiller de trouver un moment pour écouter les pièces que Bach, Beethoven et Brahms ont consacré à l'instrument. Installez-vous confortablement, vérifiez l'orientation de vos hauts-parleurs, servez-vous un verre de vin ou une tasse de thé. Et plongez-vous au cœur de la musique…"

Pieter Wispelwey (librement traduit du Néerlandais)

Production et présentation: Fabrice KADA
Mise en ondes: Francis WILLEMS

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK