Omar Youssef Souleimane dans le moment poésie : la Syrie de l’exil

On tourne nos yeux et nos oreilles vers la Syrie dans le moment poésie de La matinale (tous les jours à 7h15), la Syrie de l’exil avec le jeune poète Omar Youssef Souleimane réfugié politique à Paris depuis 2012.

Son parcours

Né en 1987 près de Damas, il passe son adolescence en Arabie Saoudite avec son père.

Là-bas il suit l’enseignement d’une école coranique qui prêche la haine de l’Occident et le racisme antichrétien et antijuifs. Loin de convaincre notre poète qui découvre en même temps de l’œuvre de Paul Eluard et Aragon, cette expérience fera de lui un athée doublé d’un militant.

On le retrouve notamment au milieu des printemps arabes, devenu journaliste il couvre les événements à Damas, ce qui lui vaudra d’être activement recherché par les services secrets.

Menacé, il décide alors de s’enfuir et de demander l’asile à l’ambassade de France, pays de ses héros littéraires.

L’exil en France

Depuis 2012, il y vit en tant que réfugié politique et poursuit son travail littéraire. Il a publié deux livres depuis son arrivée en Europe : "Le petit terroriste" et "Le dernier syrien" écrit dans la langue de son pays d’accueil. Depuis qu’il rêve en français dit-il, il écrit dans la langue du pays de son exil.

"Loin de Damas", le recueil de poèmes qui sera au cœur du Moment poésie de la semaine du 30 mars, paru aux éditions Le Temps des Cerises, a été écrit en arabe entre 2014 et 2015 et traduit par le couple formé par la maison d’édition : Salah Al Hamdani et Isabelle Lagny.

"Dès que le soir se blesse"

"Qu'écriront les hommes maudits ?"

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK