Mozart a lui aussi son portrait 3D réalisé par le plasticien Hadi Karimi

Plus rien n’arrête le plasticien iranien Hadi Karimi, qui depuis plusieurs mois, s’attelle à la modélisation 3D des portraits des plus grands compositeurs de l’histoire de la musique classique. Après avoir modélisé le compositeur de l’année 2020, notre cher Ludwig, il réalise le portrait d’un autre génie de la musique, Mozart, dont on commémorera en décembre les 230 ans de sa disparition.

Il enflamme les réseaux sociaux à chaque nouvelle "œuvre" partagée. Spécialisé dans la reconstitution 3D de visage, l’artiste plasticien iranien Hadi Karimi s’est fait connaître grâce à ses portraits de star du rock, de la variété et du cinéma, de Freddie Mercury à Mickael Jackson, en passant par Audrey Hepburn et Grace Kelly. Mais depuis le mois de mai, Hadi Karimi a diversifié son répertoire et s’est attaqué aux grands compositeurs romantiques : il a commencé par modéliser Frédéric Chopin, pour ensuite représenter Franz Schubert et Franz Liszt, Johannes Brahms, Robert et Clara Schumann, mais aussi Felix Mendelssohn, Beethoven, dont il a réalisé deux portraits, et enfin Jean-Sébastien Bach.

En cette nouvelle année 2021, le plasticien iranien continue sur sa lancée et remonte encore un petit peu plus le temps, pour réaliser le portrait de Wollfgang Amadeus Mozart.

Comme à son habitude, Hadi Karimi a travaillé sur base de plusieurs documents, des tableaux d’époque mais également des témoignages des proches de Mozart. Comme l’explique l’artiste, il existe quatre portraits authentiques de Mozart, réalisés lorsqu’il était adulte qui, selon Karimi ont tous été "loués pour leur précision, par au moins un membre de la famille ou un ami proche".

5 images
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés
5 images
© Tous droits réservés

Parmi ces quatre tableaux, on retrouve le Bologna Portrait réalisé en 1777 par un artiste inconnu alors que Mozart avait 21 ans, et dont le père de Mozart a assuré qu’il était très ressemblant, malgré le fait que Mozart était souffrant ce jour-là. Les trois autres sources picturales de Hadi Karimi sont la gravure de Dora Stock, réalisée en 1789 lors d’une visite de Mozart à Dresde, le fameux portrait de la famille Mozart peint par Johann Nepomuk della Croce en 1780/1781 et qui représente le jeune Ludwig au piano, entouré de sa sœur, Maria Anna, et de son père, Léopold. Constance, la femme de Mozart, aurait affirmé à propos de la représentation de son mari qu’elle était l’une de plus ressemblantes. Enfin, la dernière œuvre sur laquelle s’est inspiré Hadi Karimi pour sa modélisation 3D est le portrait inachevé réalisé en 1782 par son beau-frère Joseph Lange que l’épouse de Mozart, Constance, avait estimé "très ressemblant".

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK