Mozart à l'honneur dans le classique en prime

Mozart à l'honneur dans le classique en prime
2 images
Mozart à l'honneur dans le classique en prime - © Matthias Baus

Ce vendredi 15 février, Musiq'3 et La Trois vous proposent une soirée entièrement consacrée à Mozart. En première partie de soirée, retrouvez Bartabas, le plus grand dresseur de chevaux de tous les temps, le plus créatif aussi, qui vous offre un nouveau spectacle majestueux, construit sur le Requiem de Mozart.  En seconde partie de soirée, retrouvez Jean-François Zygel qui décortiquera pour vous la 41e symphonie de Mozart, plus connue sous le titre de Symphonie "Jupiter" dans ses Clés de l'orchestre. Dès 21h05 sur La Trois. 

Bartabas et le Requiem de Mozart à Salzbourg

Bartabas, le plus grand dresseur de chevaux de tous les temps, le plus créatif aussi, vous offre un nouveau spectacle majestueux, construit sur le Requiem de Mozart. Un travail collectif magnifiquement articulé dû au talent de Bartabas, de l'école équestre de Versailles, des Musiciens du Louvre, des solistes et du Salzburger Bachchor. A ne surtout pas manquer sur La Trois dans le Classique en prime à 21h05.

 

Le génial Bartabas présente le Requiem de Mozart dans un contexte inédit, avec les splendides chevaux et les cavaliers de la formidable école équestre de Versailles. Ils accompagnent dans une parfaite harmonie les Musiciens du Louvre et les chœurs du Salzburger Bachchor, dirigés par Mark Minkowski.

Avec quatre excellents solistes, la soprano Genia Kühmeier, l'alto Elisabeth Kulman, le ténor Julien Behr et la basse Charles Dekeyser, ils revisitent l'une des œuvres les plus populaires et profonde de Mozart, en l'intégrant dans une mise en scène unique. Le ballet des chevaux est encerclé par des arcades dans lesquelles se nichent les musiciens. Et des jeux d'éclairages contrastés ajoutent du mystère à l'ensemble.

Découvrez une production à couper le souffle qui mêle tous les arts, en exigeant un savoir-faire inouï pour régler tous les mouvements, dans une parfaite osmose entre la musique, les hommes et les chevaux. C'est Bartabas lui-même qui ouvre la danse sur son magnifique étalon Caravage. Il nous offre son approche touchante et intense de l'œuvre de Mozart. Et l'on ne peut être que subjugué par la noblesse du résultat.

Les clés de l'orchestre : Symphonie n°41 "Jupiter" de Mozart

La 41e Symphonie en ut majeur, appelée "Jupiter", de Wolfgang Amadeus Mozart célèbre le triomphe de la lumière. C'est la dernière composée par Mozart, qui représente la quintessence de son art. Jean-François Zygel, accompagné de l'Orchestre philharmonique de Radio France, va vous en dévoiler, avec le talent qu'on lui connaît, tous les ressorts. A découvrir sur La Trois à 21h10.

 

Avec le pianiste compositeur Jean-François Zygel, l'Orchestre philharmonique de Radio France, dirigé par Scott Yoo, emmène le public au cœur des œuvres. Ensemble, ils décortiquent la partition, pupitre par pupitre, thème par thème, et révèlent ainsi le génie des compositeurs. Ils s'attaquent cette fois à la 41e Symphonie de Mozart, dite de "Jupiter", la plus grandiose du compositeur, construite en quatre mouvements.

La Symphonie n° 41 est la dernière de Mozart. Empreinte d’une grande sérénité et d’un haut pouvoir expressif, elle présente plusieurs éléments nouveaux dans son écriture. Après un premier mouvement riche en surprises, le deuxième semble tout droit sorti d’un opéra, avec son début hésitant ponctué d’accords secs et ses passages inquiétants. Le troisième mouvement, un menuet, vient alléger le propos du mouvement précédent mais conserve tout de même un caractère autoritaire et franc. Enfin, la symphonie s'achève sur un dernier mouvement triomphant et enlevé. 

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK