Moment musical : Mais que se passe-t-il à Bozar ?

Dans son moment musical, Camille De Rijck revient sur la situation très tendue au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles.

Une situation déclenchée la semaine passée par un communiqué de presse laconique envoyé par BOZAR : "Le Comité de Direction de BOZAR, en concertation avec le Conseil d’Administration, a décidé de mettre fin au contrat de M. Ulrich Hauschild, directeur de BOZAR MUSIC, à fin décembre 2020. Les difficultés financières du Palais des Beaux-Arts suite à la crise Corona nous obligent à prendre cette décision difficile. Ulrich Hauschild a eu une influence décisive sur le profil musical de Bozar au cours des huit dernières années. Nous le remercions pour ses efforts incessants et lui souhaitons tout le succès possible pour son avenir professionnel".

Depuis la semaine dernière, le milieu musical bruisse du conflit ouvert qui oppose le personnel de BOZAR à son directeur Paul Dujardin. Par nature, le milieu musical est consanguin, tout le monde se connaît et personne n’a envie de prendre parti, d’autant plus qu’on connaît tous quelqu’un qui travaille à Bozar ou qui y a travaillé. C’est après tout l’un des plus grands opérateurs du pays sinon le premier et la vitrine pluridisciplinaire des arts dans notre pays.

L’élément qui a mis le feu aux poudres, c’est le licenciement la semaine dernière de l’Allemand Ulrich Hauschild de son poste de directeur de BOZAR Music, le département musical des Beaux-Arts de Bruxelles. L’homme, en fonction depuis huit ans apparaît pourtant comme un modèle de loyauté, les pieds sur terre, il est calme, réfléchi et fait un contrepoint intéressant à la personnalité plus flamboyante de son directeur général. Bref, dans le vocabulaire des entreprises, il est ce qu’on appelle un excellent second, et qui n’a d’ailleurs jamais ambitionné à sortir de ce rôle.

Mais voilà, la pandémie qui a des conséquences funestes sur les finances de BOZAR prive de la plupart des recettes cette institution. Il faut lâcher du leste, délester l’organigramme et Ulriche Hauschild semble tout destiné, sans pourtant avoir commis de fautes, à absorber en première ligne l’onde de choc économique. Rien de très surprenant jusqu’à présent. Seulement voilà, l’éviction d’Hauschild est annoncée par communiqué de presse un soir, ce qui est non seulement très inhabituel en termes de gestion des ressources humaines, mais aussi très brutal, d’autant plus que le communiqué de presse est très laconique et totalement dépourvu de pédagogie. Par exemple, rien n’y indique que Bozar va poursuivre ou non le dégraissage, ni n’ambitionne d’expliquer comment le plus gros opérateur musical du pays va maintenant fonctionner sans directeur du pôle musique. L’intéressé est groggy par la violence de la manœuvre et ses collègues sont stupéfaits et crient au règlement de comptes. Car si personne ne nie l’aspect visionnaire de Paul Dujardin, ses collaborateurs le trouvent parfois un peu dur à suivre pour le dire gentiment. Déjà, une motion de défiance avait été votée par le personnel il y a quelques mois et été censée avoir remis certains compteurs à zéro. Le personnel avait été entendu, on lui avait promis une plus grande lisibilité dans les élans entrepreneuriaux du grand CEO et en échange, celui-ci était reparti avec la promesse d’un quatrième mandat fort de son incontestable bilan artistique.

Mais cela, c’était il y a quelques mois. La situation semble à présent sur la crête extrême du point de rupture, le front commun syndical demandant le départ immédiat du CEO, pendant que les observateurs incrédules semblent se taire dans toutes les langues.

Il faudra donc être attentifs dans les prochains jours et voir si cette tornade est un avatar des angoisses liées au coronavirus ou si BOZAR se retrouve bel et bien face à un gigantesque bras de fer social.

Débat : comprendre la situation de Bozar (avec Françoise Baré et Nicolas Blanmont)

Camille De Rijck propose un débat autour de la situation compliquée de Bozar avec Françoise Baré de la rédaction de la RTBF et Nicolas Blanmont, de la RTBF et de La Libre. 

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK