Luis de Pablo, mort d’un compositeur pionnier de la musique contemporaine espagnole

Le musicologue et compositeur espagnol Luis de Pablo est décédé à Madrid ce dimanche 10 octobre à l’âge de 91 ans.

Né le 28 janvier 1930 à Bilbao, Luis de Pablo mènera de front des études musicales et de droit. Il officiera d’ailleurs plusieurs années en tant que juriste pour la compagnie aérienne Iberia avant de se consacrer pleinement à la musique.

Autodidacte de la composition, il fonde en 1958 avec Ramon Barce, le groupe Nueva Musica. Avec le compositeur Cristobal Halffter, ils forment tous trois la "Generation del 51" en lien avec l’année de fin d’étude de plusieurs de ses membres.

de Pablo croisera la route des grands compositeurs de l’époque (Boulez, Ligeti, Stockhausen) et suivra l’enseignement à Paris de Max Deutch tout comme la technique de composition d’Olivier Messiaen.

Figure de proue d’une nouvelle génération de compositeurs, Luis de Pablo stimula la scène musicale espagnole en la faisant exister sur la scène contemporaine via de nombreuses initiatives comme le laboratoire "Alea" consacré à la musique électroacoustique fondé en 1965. Son engagement et sa vision de la musique contemporaine prennent corps dans un traité d’esthétique intitulé Aproximación a una estética de la música contemporánea.

Cible à la fois du régime de Franco pour une musique jugée "de gauche" et également cible de l’ETA, de Pablo s’exile aux Etats-Unis et puis au Canada où il enseignera à Montreal et Ottawa.

Dans un répertoire de plus de 200 compositions, Luis de Pablo a touché à beaucoup d’univers, de l’instrument soliste à la musique électroacoustique, en passant par le chant choral, la musique de chambre et même l’opéra.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK