Les vitraux de la mythique salle de concert art nouveau de Barcelone ont été vandalisés

Le Palau de la Música Catalana, un bijou d’architecture art nouveau, a été la cible de jet de pierres ce samedi 20 février dernier, alors qu’un groupe antisystème militait violemment depuis plusieurs jours pour protester contre l’arrestation du rappeur Pablo Hasel.

C’est un joyau de l’architecture art nouveau qui a été vandalisé à Barcelone le week-end dernier. Alors qu’un concert venait de se terminer dans la salle de concert barcelonaise, des jets de pierres lancées sur le bâtiment moderniste par des manifestants hors de contrôle ont brisé plusieurs vitraux historiques du Palais. C’est ce que rapporte le magazine espagnol spécialisé dans la musique classique Scherzo.

Aucun blessé n’est à déplorer, "les dommages matériels n’ont pas encore été évalués, mais il existe de nombreux vitraux et vitraux historiques brisés", précise la fondation du Palau de la Música Catalana dans son communiqué.

L’origine de ces manifestations violentes est l’arrestation et l’incarcération du rappeur Pablo Hasel, condamné à neuf mois de prison pour des tweets visant la monarchie espagnole et les forces de l’ordre. Devenu pour une partie de la population espagnole, et surtout catalane, le symbole de la liberté d’expression, le rappeur a reçu de nombreux soutiens, dont celui de plusieurs institutions culturelles espagnoles, parmi lesquelles le Palau de la Música Catalana qui a signé une déclaration publique demandant la libération du rappeur.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK