Les quatre saisons de Vivaldi bannis des répondeurs du département du travail et des pensions britannique

Depuis maintenant 14 ans, tous demandeurs d’emploi britanniques qui téléphonaient au département du Travail et des Pensions devaient écouter pendant plusieurs minutes un extrait de 45 secondes du Printemps de Vivaldi, répété en boucle. Cet interlude musical jugé trop anxiogène par les appelants va être remplacé par une sélection de huit morceaux de 20 minutes.

"Quiconque tente de joindre le Département du Travail et des Pensions doit écouter un extrait du Printemps de Vivaldi répété pendant 45 minutes. N’importe qui préférerait avoir du boulot plutôt que subir ça". En 2014, le pianiste Ben Golightly avait mis sur pied une pétition visant à changer la musique d’attente du standard téléphonique du Département du Travail et des Pensions, jugeant les 45 secondes du Printemps de Vivaldi répétées en boucle trop exaspérant.

En effet, le temps d’attente avant d’atteindre un interlocuteur est parfois long de plusieurs dizaines de minutes. Il est donc facile de comprendre que les appelants se lassent très rapidement le même extrait des quatre saisons de Vivaldi. 

Face aux nombreuses plaintes reçues à ce sujet, le Département du travail britannique a décidé de remplacer le fond musical de son répondeur, datant de 2006, et qui avait à l’époque été surtout choisi pour des questions financières, l’œuvre étant libre de droit. Si les internautes avaient rivalisé d’imagination en proposant comme titre remplaçant You keep me hangin’on des Supremes, We don’t talk anymore de Cliff Richard, Hanging on the telephone Blondie ou encore Still ill des Smiths, l’institution britannique a porté sur dévolu sur une sélection de 8 morceaux inédits d’une durée de 20 minutes. Une compilation qui "vise à réduire l’anxiété et à garantir que l’expérience d’attente soit autant que possible relaxante grâce à un rythme neutre, stable, tout en réduisant le problème de répétition".

Vivaldi au téléphone, ce n’est pas qu’en Grande-Bretagne

Ce "ras-le-bol" de la part des demandeurs d’emploi britannique n’est pas sans rappeler une scène culte du cinéma français.

Qui se souvient de la fameuse scène "Musique classique" dans le film Intouchables qui réunissait Omar Sy et François Cluzet. Dans cette scène, Philippe essaye de faire apprécier la musique classique à Driss, qui n’est pas touché par ce type de musique. Mais lorsque ce dernier entend l’orchestre jouer Le Printemps de Vivaldi, il s’écrit : "Mais je connais celle-là ! Si, tout le monde la connaît ! Bonjour vous êtes bien aux ASSEDIC de Paris. Toutes nos lignes sont actuellement occupées, le temps d’attente est d’environ deux ans".

Et rien que pour votre plaisir, on vous met l’extrait ci-dessous.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK