Les jeunes de moins de 35 ans écoutent de plus en plus la musique classique, selon une étude britannique

Une récente étude britannique vient de révéler que les jeunes de moins de 35 ans écoutent de plus en plus de musique classique, grâce notamment au développement et à l’utilisation grandissante de plateformes de streaming. Une augmentation qui s’est observée et confirmée pendant la période du confinement.

Un tiers des auditeurs de musique classique en ligne ont moins de 35 ans

La musique classique, ce n’est pas pour moi. Les stéréotypes de la musique classique ont la dent dure : appelée souvent musique sérieuse, elle a tendance à effrayer, à repousser la jeune génération, considérée comme étant trop complexe, comme devant être comprise, intellectualisée alors qu’au fond, la musique classique, comme tous les gens de musique, fait d’abord appel à une seule chose, l’émotion.

Et pourtant, une récente étude britannique nous prouve que les mentalités évoluent et que la musique classique trouve de plus en plus grâce aux yeux – et surtout aux oreilles – des jeunes auditeurs de moins de 35 ans. Cette étude, intitulée "Classical Revival" (la renaissance du classique) a été menée conjointement par le Royal Philharmonic Orchestra (RPO), la plateforme de streaming musical Deezer et le British Phonographic Industry, et analyse le comportement des utilisateurs de la plateforme de streaming sur une année, d’avril 2019 à avril 2020. Cette étude révèle que plus d’un tiers (41%) des auditeurs de musique classique sur la plateforme de streaming (téléchargement et écoute en streaming) avait moins de 35 ans (34% des auditeurs ont même entre 18 et 25 ans). La plateforme Deezer a également observé, en une année, une augmentation de 17% de la consommation de la musique classique chez les jeunes de moins de 35 ans, les playlistes thématiques proposant de la musique classique ayant récolté un franc succès, notamment pendant la période du confinement. A titre de comparaison, il y a 10 ans, selon les données du BPI, seulement 10% des auditeurs de classiques avaient moins de 30 ans.

Des chiffres qui ont de quoi rassurer, d’autant plus qu’ils tranchent avec les résultats d’une autre étude, moins récente, qui révélait que 70% des jeunes Britanniques n’avaient jamais entendu parler de Wolfgang Amadeus Mozart et que 20% d’entre eux pensaient que Bach est toujours en vie.

La musique classique pour se détendre pendant le confinement

Cet attrait des jeunes auditeurs pour la musique classique s’est confirmé pendant la période de confinement : selon l’étude menée par le RPO, 59% des jeunes de moins de 35 ans auraient écouté de la musique classique pendant le confinement. Interrogées dans le cadre de cette étude, 35% des personnes de moins de 35 ans ont déclaré qu’écouter de la musique classique pendant le confinement les avait aidés à se détendre et à maintenir un sentiment de calme et de bien-être.

L’étude nous en apprend également un peu plus du rapport des jeunes de moins de 35 ans à la culture : ainsi, 64% des jeunes auditeurs se disent prêts à soutenir le secteur culturel, en allant plus souvent aux concerts, en achetant des disques et DVD d’artistes ou encore en faisant des dons aux institutions culturelles.

À lire aussi : Une étude britannique préconise d’écouter 78 minutes de musique par jour pour éprouver du bien-être

Mozart et Bach sont les plus populaires

L’étude s’intéresse également au goût musical des jeunes de moins de 35 ans. D’une part, les résultats de la plateforme Deezer montrent que Bach et Mozart sont les compositeurs classiques les plus écoutés.

Parmi les compositeurs et interprètes contemporains les plus plébiscités par les jeunes, on retrouve le compositeur et pianiste italien Ludovico Einaudi, qui s’était révélé auprès du public francophone lors de la sortie du film Intouchables, dont il a signé la bande-son. Du côté des interprètes les plus écoutés par les jeunes, on retrouve des "valeurs sûres", Maria Callas, Montserrat Caballé, Luciano Pavarotti, Martha Argerich ou Andrea Bocelli mais également toute une jeune génération de musiciens tels que les pianistes Khatia Buniatishvili et Lang-Lang ou encore Sheku Kanneh-Mason, ce jeune violoncelliste anglais qui a acquis une renommée mondiale en 2018 en jouant au mariage du Prince Harry d’Angleterre et Meghan Markle.

À lire aussi : Mozart et Bach permettraient aux chirurgiens d’être plus efficaces

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK