Les femmes dans le monde de la musique classique : tendance à l'amélioration en 2019

Marin Alsop et Dorothy Hui dirigent le Diocesan Girls 'School Orchestra, en février 2019
3 images
Marin Alsop et Dorothy Hui dirigent le Diocesan Girls 'School Orchestra, en février 2019 - © ANTHONY WALLACE - AFP

Comme chaque année, le site Bachtrack a publié les statistiques de l’année 2019 dans le monde de la musique classique : du nombre de concerts recensés aux stars du monde lyrique les plus présentes durant l’année écoulée. Et parmi ces statistiques, on remarque une faible amélioration de la représentation des femmes dans ce monde encore trop masculin.

Une amélioration relative

Ce n’est pas une nouveauté, le monde de la musique classique est un univers très genré et de manière générale les femmes sont sous-représentées dans le secteur musical, particulièrement dans les postes de premier plan. Si la tendance est à l’amélioration, on observe toujours une grande disparité entre les hommes et les femmes. Par exemple, Bachtrack annonce que parmi le top 50 des compositeurs contemporains les plus joués en 2019, treize sont des femmes, ce qui représente une augmentation de près de 50% par rapport à l’année 2016 où seules sept compositrices figuraient dans ce classement.

Le rapport de force est encore plus flagrant lorsqu’on observe la propension hommes femmes chez les chefs d’orchestre. Ainsi, en 2019, huit femmes figurent dans le top 100 des chefs d’orchestre les plus programmés. Il y a encore du travail à faire de ce côté-là, même si nous venons de loin puisqu’en 2013, la cheffe d’orchestre américaine Marin Alsop figurait seule dans ce classement, entourée de 99 hommes.

Et si l’on investigue du côté des interprètes, on retrouve peu de femmes dans les trois catégories solistiques principales (piano, violon et violoncelle), même si pour la catégorie du piano, c’est Yuja Wang qui arrive en tête, devant Jan Lisiecki, Emanuel Ax ou encore Daniil Trifonov. Pour le violon, nous retrouvons Isabelle Faust, Vilde Frang et Leila Josefowicz, tandis que pour le violoncelle, seule l’américaine Alisa Weilerstein est présente.

Les autres chiffres de l’année 2019

Beethoven redevient le leader des compositeurs classique. Il prend la première place dans le Top 10 des compositeurs les plus joués en 2019, avec plus de 13% des concerts de musique classique dans le monde comprenant au moins une œuvre de Beethoven, mais c’est également l’une de ses œuvres qui a été la plus jouée dans le monde : la Symphonie n°3, dite "Héroïque".

Parmi ces statistiques de 2019, on trouve de plus en plus de musique contemporaine mais aussi une plus grande diversité dans les œuvres lyriques. Par exemple, aux Etats-Unis, plus de 24% des concerts proposent maintenant des œuvres de compositeurs vivants. Et si le top 10 des opéras les plus joués ne surprendra personne (Flûte enchantée, Traviata, Butterfly, Bohème, Carmen, Rigoletto, Tosca, Don Giovanni, Barbier de Séville, Noces de Figaro), on observe une diminution assez grande de la part des représentations d’opéras réservées au top 3 des compositeurs d’opéra, à savoir Verdi, Puccini et Mozart. En 2019, Bachtrack a également rendu compte de quatorze premières mondiales, un nombre assez exceptionnel dans le monde lyrique.

Retrouvez tous les statistiques réalisés par Bachtrack ici.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK