Les chants des Planètes, de Gustav Holst à la NASA

Alors que le rover Perseverance de la NASA vient de se poser sans encombre sur la planète Mars avec comme mission, entre autres, d’enregistrer les sons de la planète rouge, nous vous proposons de revenir sur le mystère des sons de notre système solaire.

Nous le savons bien, dans l’espace, on n’entend aucun bruit. En effet, en l’absence de matière, aucun son ne peut se propager dans le vide spatial. Mais est-ce que l’on peut en déduire que tout est silencieux et calme dans le cosmos ? Depuis des années, des recherches menées notamment par la NASA ont permis de faire entendre des sons de notre galaxie en traduisant les fréquences de lumières en son ou bien encore en traduisant les ondes électromagnétiques en ondes sonores.

C’est d’ailleurs par la traduction de la vibration de ces ondes électromagnétiques que la NASA a pu, depuis plusieurs années, recenser les sons que produisent les différentes planètes de notre système solaire. Sur son site, la NASA propose même une "playliste" qui recense les différents sons captés près de Vénus, de Pluton ou encore de la plus grande planète de notre système solaire, Jupiter, pour laquelle on dénombre de nombreux enregistrements très différents.

Retrouvez toutes les infos sur l’espace sur le site Tendances de la RTBF.

 

Une carte sonore de notre système solaire qui pourra bientôt être complétée, grâce à la mission du rover Perseverance, qui vient de se poser avec succès sur le sol martien le 18 février dernier. En effet, en plus des nombreuses données et images que le rover devra récolter, il a également pour objectif d’enregistrer les sons de la planète rouge, grâce à deux micros qui ont été placés sur lui.

Des sons qui seront très certainement moins audibles et plus étouffés que sur la Terre. L’atmosphère de Mars étant plus froide, la vitesse à laquelle les ondes se propagent est diminuée. La Nasa a d’ailleurs développé sur son site internet une expérience intitulée Sounds on Mars, qui permet d’écouter des bruits du quotidien terrestre et de les comparer au son qu’ils produiraient sur Mars. Cette "supposition" des sons sur Mars devrait bientôt être confirmée ou infirmée par les enregistrements du rover Perseverance et qui viendront compléter cette carte sonore de notre système solaire, que nous vous proposons d’écouter ci-dessous.

Des sons dignes de films de science-fiction, qui sont à des années-lumière de la représentation musicale que se faisait Gustav Holst de notre système solaire.

Gustav Holst, le compositeur qui avait la tête dans les étoiles

Le compositeur anglais d’origine suédoise Gustav Holst est notamment connu pour son poème symphonique intitulé Les planètes. Ce passionné d’astrologie a, dans ce poème symphonique écrit pendant la Première Guerre Mondial, attribué un caractère à sept planètes du système solaire – Holst omet la Terre et Pluton n’a été découvert qu’en 1930 - en se basant sur la mythologie antique. Gustav Holst nous propose un voyage musical et symbolique de notre système solaire.

Ainsi, Mars, qui ouvre le poème, elle celle qui apporte la guerre, faisant évidemment référence à Mars, le dieu de la guerre de la mythologie Grec. Après la guerre vient la Paix, apportée par Vénus et Mercure, le messager ailé. Jupiter apporte ensuite la joie. Après Jupiter, Saturne par ses flottements répétés apporte la vieillesse et Uranus est le magicien, un mouvement qui n’est pas sans nous rappeler un certain Apprenti Sorcier de Dukas. Et enfin, la partition, qui a commencé par la fougue terrible de Mars se termine dans le mysticisme de Neptune.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK