Leonard Bernstein, "seigneur de la musique" du XXe siècle, pédagogue passionné et passionnant

"Le seigneur de la musique est mort" titrait le New-York Times le 14 octobre 1990. Il y a 30 ans, disparaissait subitement d’une crise cardiaque Leonard Bernstein, compositeurs, pianiste, chef d’orchestre et pédagogue de génie, des suites d’une crise cardiaque.

Pianiste virtuose, compositeur de génie, chef d’orchestre remarquable, premier Américain à diriger un opéra à La Scala de Milen, premier musicien américain à devenir directeur musical de l’Orchestre Philharmonique de New-York, pédagogue et professeur passionné et passionnant, les qualificatifs pour décrire la personnalité, la vie et la carrière du prolifique et éclectique artiste qu’était Leonard Bernstein ne manquent pas.


À lire aussi : Dans le rétro : Broadway, FBI et grande musique, il y a 30 ans disparaissait Leonard Bernstein


 

Leonard Bernstein Reflexions

Rarement le génie d’un seul homme aura autant influencé la conscience musicale de son époque.

Tout à la fois compositeur, chef d’orchestre, écrivain et professeur, Leonard Bernstein a mené une brillante carrière sur tous les fronts. La spontanéité joyeuse de ses tubes de Broadway, la quête spirituelle dont témoignent ses œuvres orchestrales, et l’énergie de sa direction d’orchestre ont fait de lui l’une des figures centrales de la musique du vingtième siècle.


À lire aussi : Le prochain film de Bradley Cooper sera un biopic sur le chef d’orchestre américain Leonard Bernstein


En août 2018, nous célébrions le centenaire de la naissance du maître et à cette occasion, le réalisateur Peter Rosen a réalisé un documentaire autour de la vie et de l’œuvre de Bernstein. Dans ce documentaire, Leonard Bernstein évoque son enfance à Boston, ses études à Harvard et au Curtis Institute, l’influence de chefs comme Reiner, Mitropoulos et Koussevitzky. Il explore sa vie d’artiste passionnante et audacieuse, avec le charme qu’on lui connaît.

Le Maestro nous retrace son enfance à Boston, ses études musicales à Harvard et au Curtis Institute ainsi que l’influence qu’ont exercée sur lui de grands maîtres comme Reiner, Mitropoulos, et Koussevitzky.

Exposant sa pensée musicale, Bernstein livre sa conviction que la musique tonale possède une certaine primauté, et réfléchit sur la nature du processus de création artistique.

Un documentaire à découvrir ci-dessous

Bernstein compositeur : West Side Story

Lorsqu’on évoque l’œuvre de Leonard Bernstein, immanquablement, on pense à West side story, sa comédie musicale créée à Broadway en 1957 qui a immédiatement rencontré un vif succès et qui fut adaptée au cinéma en 1961. Cette version moderne de Roméo et Juliette est couronnée de succès et remporte pas moins de 10 Oscars. Constamment montée et reprise à Broadway et partout dans le monde, West Side Story fera bientôt son grand retour dans les salles de cinéma avec le remake très attendu signé Steven Spielberg.


À lire aussi : Le Vénézuélien Gustavo Dudamel participera au remake de West Side Story par Steven Spielberg


Sa production musicale ne se limite bien évidemment pas à la composition d’une comédie musicale et son œuvre, inclassable, est composée d’opéras – Candide étant le plus célèbre -, de comédies musicales, de symphonies, de musique de chambre, d’œuvres chorale ou encore de musique pour piano.

Retrouvez Leonard Bernstein à la tête de l’Orchestre Philharmonique de New-York, dirigeant les Danses Symphoniques issues de West Side Story, avec, parmi elle, le célèbre Mambo !

Populariser la musique classique auprès des jeunes : Bernstein pédagogue

Dès 1954, Leonard Bernstein se fait connaître du grand public en dirigeant le Symphony of the Air Orchestra à la télévision lors de la célèbre série d’émissions Omnibus. Tout au long de sa carrière Bernstein s’emploiera à faire connaître la musique classique au plus grand nombre, en la vulgarisant et en la sortant d’un certain cadre académique.

C’est ainsi que de 1958 à 1972, il présente à la télévision les Young People’s Concerts avec son Orchestre Philharmonique de New-York, une émission qui s’adresse aux enfants et qui a pour objectif de leur faire découvrir (et aimer) la musique classique. La présence solaire de Bernstein, son charisme et ses talents de pédagogue contribuèrent à faire des Young People’s Concerts un véritable rendez-vous, qui ressemblera près de dix millions d’Américaines et Américains devant leurs petits écrans.

Bernstein chef d’orchestre et pianiste

Bernstein était également un excellent pianiste et un chef d’orchestre hors pair. D’ailleurs, il lui arrivait de combiner les deux rôles, ne pouvant choisir entre ses deux casquettes, et il n’était donc pas rare de le voir diriger derrière son piano. C’est notamment le cas pour la Rhapsody in Blue de Gershwin, qu’il apprécie tout particulièrement, et qu’il interprète au piano, tout en dirigeant l’Orchestre Philharmonique de New-York.

Autre grand fait marquant dans sa carrière de chef d’orchestre, le concert en l’honneur de Berlin appelé "The Berlin celebration concert" donné en 1989 pendant la destruction du mur de Berlin, et pour lequel il dirige un orchestre formé de musiciens des quatre zones d’occupation.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK