Le Théâtre royal de Madrid a été contraint d’annuler un opéra suite à des protestations de spectateurs

Le théâtre royal de Madrid a été contraint d’annuler la troisième représentation de son premier opéra de sa saison, suite à des violentes et bruyantes protestations d’une partie du public qui dénonçait l’absence de distanciation physique entre les spectateurs.

Une vraie mascarade ?

La scène s’est déroulée le dimanche 20 septembre dernier : alors que l’orchestre s’apprêtait à entamer les premières notes de l’ouverture d’Un ballo in maschera de Verdi, une poignée de spectateurs installés dans les balcons du théâtre a protesté bruyamment, en criant et en applaudissant, pour dénoncer ce qu’ils considéraient comme étant un manquement aux règles de distanciation physique en vigueur pour contrer la pandémie de coronavirus.

Comme le rapporte la revue espagnole Scherzo, alors que les rangées du parterre respectaient une distanciation d’un siège entre les spectateurs, ce n’était pas le cas au niveau des balcons, où pratiquement tous les sièges étaient occupés. Se sentant trop proches les uns des autres, les spectateurs des balcons se seraient mis à protester bruyamment et appelant à l’annulation de la représentation. Quand les premières notes de l’ouverture de Verdi se sont fait entendre, les protestations se sont intensifiées, forçant le théâtre à baisser le rideau et le chef Nicola Luisotti à poser sa baguette.

Le Théâtre royal de Madrid se défend de toute négligence

Dans un communiqué de presse, le Théâtre royal de Madrid tient à préciser que les mesures de sécurité sanitaire ont été "minutieusement mises en place, comme l’a vérifié la police qui a assisté à la perturbation" et insiste sur son "son engagement total pour la sécurité sanitaire de son public, de ses artistes et de ses employés".

Le président du Théâtre royal de Madrid, Gregorio Marañón, a assuré que "le Théâtre Royal a respecté les normes de sécurité sanitaires de la région de Madrid et les a même renforcées", limitant le taux de remplissage du Théâtre à 65%, contre les 75% requis par la région de Madrid pour freiner la propagation du Covid-19.

Il a également rappelé que "il est désormais permis aux spectateurs de s’asseoir dans des sièges installés côte à côte sur le même rang — comme dans les transports publics — à condition qu’ils soient protégés par un masque facial" qui est d’ailleurs obligatoire dans tout endroit clos.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK