Le roman-photo avec Jan Baetens

Gioventu delusa (1967)
3 images
Gioventu delusa (1967) - © Loris Savino / Arnoldo Mondadori / Mucem

Rencontre avec un spécialiste de cet art méconnu à l'occasion de la réédition de "Pour le roman-photo" (Les Impressions Nouvelles) et de l'ouverture de l'exposition "Roman-photo" au Mucem à Marseille.

Le roman-photo a toujours été ignoré – voire méprisé – par l'intelligentsia. A la frontière entre la photographie, le cinéma, les arts plastiques et la littérature, il connait pourtant un réel succès auprès du public. Ces dernières années quelques chercheurs pionniers ont pris conscience de son importance dans le champ culturel et des études universitaires commencent à voir le jour.

Jan Baetens est professeur d’études culturelles à l’Université de Louvain (KUL), critique et poète. C'est l'un des spécialistes du roman-photo. Son essai Pour le roman-photo vient d'être réédité aux Impressions Nouvelles dans une version augmentée. Jan Baetens a aussi contribué au catalogue (coédité avec les éditions Textuel) de la grande exposition Roman-photo qui s'ouvre cette semaine au Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditérranée (Mucem) à Marseille. Cet événement à découvrir du 13 décembre 2017 au 23 avril 2018 est une nouvelle preuve de l'intérêt croissant pour le roman-photo. Rencontre avec Jan Baetens dans son bureau de la Faculté des lettres de la KUL.

Jan Baetens lit aussi un extrait de son livre La lecture (Les Impressions Nouvelles) inspiré d'un tableau d’Henri Fantin-Latour et recommande la visite de l'exposition Fotoromanzi, genere e moda autour des archives du photographe Federico Vender au Palazzo delle Albere à Trento en Italie jusqu'au 7 janvier 2018.

En deuxième partie, l’artiste Laurent D’Ursel présente la vente aux enchères d'œuvres d'art (Philippe Geluck, Ann Veronica Janssens, Vincen Beeckman, Jacques Charlier, Michel François...) organisée ce dimanche 17 décembre chez Cornette de Saint Cyr à Bruxelles au profit de l’association Doucheflux. François Caudron a rencontré Alain Moreau pour fêter les 30 ans du Tof Théâtre. La compagnie est à l'honneur ce week-end à Genappe perd la boule, le festival international de théâtre d’objet et de marionnettes.

Les musiques
Carlos D'ALESSIO - India Song (piano). BOF India Song de Marguerite DURAS. Le chant du monde.

Extrait de la bande-son du film Peur sur la ville de Henri VERNEUIL.

Georges BRASSENS - Les sabots d'Hélène. Georges BRASSENS. Polydor.

Carlos D'ALESSIO - India Song (orch.). BOF India Song de Marguerite DURAS. Le chant du monde.

Nino ROTA - La passarella di addio. BOF Otto e mezzo de Federico FELLINI. Orchestra Nino Rota, dir. Carlo SAVINA. CAM.

Richard STRAUSS - Wiegenlied, Op.41 N°1. Duo Walning (Sébastien WALNIER, Alexander GURNING). Cypres.

Production et présentation : Fabrice KADA
Réalisation : Thierry LEQUEUX

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK