Le plus long concert du monde, d’une durée de 639 ans, se poursuit en Allemagne

Ce samedi 5 septembre, dans l’Eglise St Buchardi en Allemagne, une nouvelle étape a été franchie dans l’interprétation de l’œuvre la plus lente et la plus longue du monde, le fameux Organ²/ASLSP de John Cage. L’orgue, prévu pour interpréter la partition durant 639 ans, vient de recevoir deux nouvelles notes à jouer, au cours d'une cérémonie solennelle qui a attiré une foule de curieux.

L’œuvre "la plus lente que possible" de John Cage

Compositeur, écrivain, théoricien et poète du XXe siècle, John Cage est un artiste qui a radicalement révolutionné le regard que l’on porte sur l’art et sur la musique.

Disciple de Schoenberg, il se tourne rapidement vers la recherche et l’expérimentation du son et du rythme. Il s’intéresse tout particulièrement aux notions de hasard, d’indétermination et de silence dans la musique, faisant du temps musical l’élément principal de ses recherches. C’est dans ce cadre qu’il compose en 1985 une pièce pour piano – qu’il arrangera ensuite pour orgue en 1987 - intitulée ASLSP, titre qui signifie As Slow As Possible, "aussi lentement que possible". Ce titre donne à son interprète la seule indication de tempo de l’œuvre. Ainsi, le pianiste ou l’organiste est invité à jouer cette œuvre le plus lentement possible.

Une exécution typique de cette œuvre pouvait durer entre 30 et 70 minutes mais en 1997, lors d’une conférence autour de l’orgue, musiciens, théoriciens et philosophes ont débattu des implications que cette œuvre de Cage pouvait avoir sur la conception même du temps musical. De ces discussions est né le projet d’étirer le plus possible le temps d’exécution de la partition de huit pages de Cage, pour une durée totale du concert de 639 ans. Une durée pas du tout choisie au hasard puisqu’il s’agit de l’âge qu’avait, en 2000, l’orgue de l’église dans laquelle le projet allait se dérouler.

A la découverte de la lenteur

Ce projet complètement fou se développe au cœur de l’Eglise St Burchardi dans la petite ville d’Halberstadt en Allemagne. En 2000, l’orgue de cette église avait tout juste 639 ans et s’apprêtait à accueillir un petit frère spécialement conçu pour ce concert de 639 ans. La performance a donc débuté le 5 septembre 2001 – date anniversaire de John Cage – par 17 mois de silence, durant lesquels la soufflerie de l’instrument s’est gonflée d’air.

L’orgue conçu pour ce concert ne possède pas l’entièreté de ses tuyaux, qui seront ajoutés au fur et à mesure de l’interprétation de l’œuvre. Et c’est précisément cet événement qui s’est produit ce 5 septembre dernier : deux organistes membres du John Cage Organ Project ont procédé, au cours d’une cérémonie officielle retransmise sur Youtube, à l’ajout de deux nouvelles notes de la partition de Cage, sous le regard intrigué d'une centaine de curieux présents pour l’occasion. Ce nouveau son émis par l’orgue – que vous pouvez écouter sur le site du projet – sera audible jusqu’au 2 mai 2014, date à laquelle le prochain changement sonore est prévu.

Si vous désirez assister à la fin de ce concert, il vous faudra emprunter la DeLorean de Marty McFly puisque la note finale de la partition de John Cage sera interprétée dans 520 ans, en 2640.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK