Le plus grand orchestre du monde : 12.000 musiciens vénézuéliens réunis pour tenter de battre le record du monde

Ce samedi 13 novembre, près de 12.000 musiciennes et musiciens vénézuéliens se sont réunis à Caracas dans l’académie militaire du Venezuela afin de battre le record du monde du plus grand orchestre du monde, en interprétant la Marche slave de Tchaïkovski.

Dans la catégorie des records du monde en lien avec la musique classique, nous vous présentions il y a quelque mois l’insolite record du nombre de musique classique interprété par un train miniature sur des verres d’eau (oui, oui, il existe des records pour tout). Ce samedi 13 novembre, c’est un autre record d’envergure qu’ont tenté de battre quelque 12.000 musiciennes et musiciens vénézuéliens. Celui du plus grand orchestre du monde, détenus depuis septembre 2019 par un orchestre russe de 8097 musiciens, qui avait interprété l’hymne national de leur pays.

À LIRE AUSSI

Un record bientôt homologué ?

Ce projet d’envergure a été entrepris par le programme d’éducation musical El Sistema, fondé il y a 46 ans par le pianiste et éducateur José Antonio Abreu, et dont sont notamment issus Gustavo Dudamel et la jeune cheffe d’orchestre Glass Marcano. Les musiciennes et musiciens sont venus des quatre coins du Venezuela pour participer à ce record du monde, qui s’est déroulé sous l’œil et l’expertise de 260 employés du cabinet d’audit KPMG, qui avaient pour missions de s’assurer que les musiciens respectaient bien toutes les règles établies pour l’établissement de ce record. Les experts ont à présent dix jours pour homologuer le record.

Les musiciens ont tout d’abord joué l’hymne national vénézuélien avant de s’attaquer à la Marche slave de Tchaïkovski, une œuvre de 12 minutes étudiée cette année dans le programme El Sistema. Devant cette assemblée, trônait Andrés David Ascanio Abreu, le neveu et successeur de José Antonio Abreu, qui a dirigé l’intégralité de la performance.

Si nous ne savons pas encore si le record a bel et bien été battu et s’il sera inscrit au Guiness Book, nous vous proposons toutefois d’admirer l’impressionnante performance de ces 12.000 musiciennes et musiciens, âgés de 12 à 77 ans.

Un spectacle de propagande ?

Ce projet, aussi impressionnant qu’il soit, n’est pas au goût de tous. Ainsi, la pianiste et compositrice vénézuélienne Gabriela Montero s’interroge sur les véritables motivations d’El Sistema derrière ce record du monde, qui a ressemblé 12.000 musiciennes et musiciens en pleine pandémie, alors que la situation sanitaire est plus qu’alarmante au Venezuela.

Gabriela Montero n’a pas mâché ses mots sur ce qu’elle a appelé "la farce musicale" ou encore "exercice de manipulation d’État et de propagande" qui s’est déroulé ce week-end. Dans un long message diffusé sur ses réseaux sociaux, la pianiste a rappelé la situation catastrophique dans laquelle se trouve son pays, dévasté par la crise sanitaire mais aussi économique, en la mettant en perspective la démesure du projet mené par El Sistema.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK