Le Klarafestival en version numérique, "Tout n’est pas encore perdu"

Du 13 au 22 mars, la musique retentira dans la capitale avec le traditionnel Klarafestival, qui sera diffusé entièrement en ligne, les salles de spectacles n’étant pas encore autorisées à accueillir du public. C’est donc à une expérience numérique que nous invite cette nouvelle édition du Klarafestival, intitulée "Es ist noch nicht alles verloren !", Tout n’est pas encore perdu, une édition réconfortante et optimiste centrée sur la relation entre l’homme et son environnement.

Tout n’est pas encore perdu, voilà un thème qui résonne particulièrement et symboliquement fort aux oreilles de tous les mélomanes et de tous les artistes qui attendent la réouverture des salles de concert. Si les concerts se donneront sans public, cette nouvelle édition du festival se veut porteuse d’espoir et profondément optimiste, mettant en avant les artistes belges avec quelque douze concerts organisés durant une dizaine de jours.

À une époque où il suffit d’un clic pour découvrir des enregistrements de grande qualité du répertoire classique, le Klarafestival 2021 fait le pari de la découverte, et s’oriente vers les œuvres méconnues, les nouvelles créations et les symbioses entre son et image.

Le festival s’ouvrira le samedi 13 mars prochain par un concert de l’orchestre baroque belge B’Rock, consacré aux œuvres de Georg Friedrich Händel et Wim Henderickx.

Autre moment fort du festival, le concert de l’ensemble bruxellois Het Collectief, qui interprétera le cycle Das lied von der Erde de Mahler, dans un arrangement inédit réalisé spécialement pour lui par le compositeur, chef d’orchestre et pianiste Reinbert de Leeuw, récemment décédé. Et à l’occasion du centième anniversaire d’Astor Piazzolla, le célèbre ensemble de tango bruxellois Sonico présente son tout nouvel album en avant-première lors du Klarafestival. Piazzolla-Rovira : The Edge of Tango reconstitue la musique du premier groupe de tango d’avant-garde : le mythique Octeto Buenos Aires d’Astor Piazzolla.

En collaboration avec le Passa Porta Festival, le Klarafestival a commandé au célèbre écrivain néerlandais Ilja Leonard Pfeijffer l’écriture d’une nouvelle idylle, qui a été mise en musique par Frederik Neyrinck. L’interprétation de cette pièce le 22 mars clôturera le Klarafestival 2021.

De son côté, Musiq3 diffusera en radio plusieurs concerts de cette nouvelle édition du 23 au 26 mars prochains.

Retrouvez toute la programmation et les informations sur la diffusion des concerts du Klarafestival sur leur site internet.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK