Le jazz à l’honneur : 10 vidéos réalisées en confinement à ne pas manquer

En ce 30 avril 2020, journée internationale du jazz, Musiq3 vous propose une sélection de 10 vidéos de jazz réalisées en confinement par des musiciens de Belgique et du monde entier. De la plus petite formation au big band, le jazz se réinvente avec la vitalité créatrice qui lui est propre.

Comme tous les arts de la scène, le secteur du jazz est l’un des grands sinistrés de l’épidémie de Covid-19. Les festivals, les grands concerts, les jams sans fin dans le cabaret du coin, c’est fini pour le moment. Il n’est donc pas possible de fêter comme il se devrait ce 30 avril 2020, journée internationale du jazz.

Comme tous les musiciens, les jazzmen et jazzwomen, privés de scène, sont contraints de se réinventer avec les moyens du bord. Des caméras et des micros qui ne sont pas toujours de bonne qualité. Des enregistrements instruments par instruments, en différé, dans des conditions acoustiques de qualités très variables. Des mixages et des montages vidéos sur des logiciels inhabituels. A cela s’ajoute la difficulté propre au jazz de swinguer ensemble et d’improviser sans entendre toutes les parties.

Et pourtant, ces difficultés, ils les ont contournées, parfois avec un très grand brio. Le résultat est tantôt étonnant, tantôt émouvant, tantôt stimulant. Faisant de nécessité vertu, le jazz s’offre à nous dans toute sa diversité, avec la capacité d’adaptation et d’innovation qui le caractérise depuis ses débuts. Pour mieux vous le faire découvrir, Musiq3 vous propose une sélection de 10 vidéos réalisées par des artistes d’ici et d’ailleurs. Rappelons que c’est à titre gracieux qu’ils nous les offrent, alors qu’ils sont eux-mêmes durement touchés par la crise sur le plan financier.

 

1. "Quarantine blue", par le Jazz at Lincoln Center Orchestra et Wynton Marsalis

A cause des contraintes de confinement et de distanciation sociale, le Jazz at Lincoln Center a dû suspendre tous ses concerts. Mais loin de renoncer, l’institution reste très active pendant le confinement. Elle propose notamment un programme éducatif en ligne, des conversations avec le trompettiste superstar Wynton Marsalis deux fois par semaine, ainsi que le partage d’un concert complet tous les mercredis. L’ensemble est à retrouver sur le site web du Jazz at Lincoln Center.

En plus de ces initiatives, le Jazz at Lincoln Center Orchestra propose une vaste création collective : un blues savoureux, "Quarantine blue", que les musiciens ont enregistré chacun depuis chez soi et assemblé, avec la participation de Wynton Marsalis.

 

2. "Where are you", issu de la série "The Quarantine Sessions"

Plus près de chez nous, le violoniste et guitariste manouche hollandais Christiaan van Hemert s’astreint à publier chaque semaine une vidéo regroupant des musiciens prestigieux des quatre coins du monde, chacun jouant bien entendu depuis chez lui. La série s’appelle : "The Quarantine Sessions". Il y explore une grande variété de styles en faisant appel à invités chaque fois différents. Il en est déjà à la cinquième vidéo. Elles peuvent être visionnées sur la page Facebook de l’artiste.

Voici la première de la série, "Where are you". C’est une charmante ballade que l’artiste présente en ces termes :"Ce premier épisode est mon adaptation du bel arrangement que Gordon Jenkins a écrit pour l’un de mes albums préférés, "Where Are You ?", pour mon musicien préféré, Frank Sinatra. Ceci est la chanson titre de l’album".

Avec la participation du violoniste belge Alexandre Tripodi (au violon 2 et à l’alto), ainsi que Jonny Kerry à la voix (UK), Luanne Homzy au violon 1 (USA), Evgeny Tonkha au violoncelle (Russie/USA), Guillaume Marcenac au piano (France/Pays-Bas), Christiaan van Hemert à la guitare (Pays-Bas), Daniel Lehmann à la basse (Pays-Bas) et Dimitris Koutantos à la batterie (Grèce/Pays-Bas).

3. "Roots", par Antoine Pierre et Jean-Paul Estiévenart

En Belgique, dans le cadre de la série "Flagey chez soi", le percussionniste Antoine Pierre et le trompettiste Jean-Paul Estiévenart ont adapté le titre "Roots", composé par Antoine Pierre pour son sextuor Urbex. Résultat : un clip de quarantaine riche et déjanté, dans lequel les musiciens se démultiplient pour animer cette "swinging version". Le morceau est à retrouver sur la version étendue de l’album “Sketches of Nowhere”. Il est à noter que Jean-Paul Estiévenart jouera à Flagey le 21 mars 2021.

4. "Playground Love" par Thomas Dutronc, ft. Youn Sun Nah

Le chanteur français Thomas Dutronc a publié sur YouTube son propre clip de quarantaine, "Playground Love", en duo avec la chanteuse de jazz coréenne Youn Sun Nah. Il sera à retrouver sur son prochain album, "Frenchy", à paraître le 19 juin. Les chanteurs se sont entourés de Rocky Gresset à la guitare, Eric Legnini au piano, Denis Benarrosh à la batterie, Thomas Bramerie à la contrebasse et Stéphane Belmondo à la trompette. Réalisé par Vincent Charpentier et monté par Nils Nicolet, le clip ressemble visuellement aux autres vidéos réalisées en confinement.

5. Le rendez-vous quotidien de Stéphane Belmondo

Stéphane Belmondo ne chôme vraiment pas pendant cette quarantaine. Outre le clip avec Thomas Dutronc, il poste chaque jour une carte blanche musicale : un extrait libre et court, artisanal, volontiers expérimental. Tantôt il est à la trompette, tantôt il explore des instruments et des sonorités plus insolites. Pour le 44e jour de la quarantaine, il a donc posté aujourd’hui son 44e titre. Nous vous proposons de découvrir le 41e extrait, dans lequel il s’illustre… aux coquillages ! Retrouvez les autres sur la page Facebook de l'artiste.

6. "Trains" par le Blue Note Tokyo All star Jazz Orchestra

Pour changer de style, un autre big band, au Japon cette fois, avec le "Blue Note Tokio All star Jazz Orchestra", dans le morceau "Trains" de Mike Mainieri, spécialement arrangé par le trompettiste Eric Miyashiro, directeur musical. Avec, comme invités spéciaux, Bob James au piano et Peter Erskine aux percussions. L’ensemble a été formé en 2013 par Eric Miyashiro et a depuis eu l’occasion de se produire avec des musiciens de renoms, comme Pat Metheny, Marcus Miller et David Sanborn.

7. "Bossa manouche" par Ludovic Beier et Debi Botos

Le français Ludovic Beier et la hongroise Debi Botos, résidente permanente au Canada, ont monté ensemble "Bossa Manouche", une composition de Ludovic Beier. Dans ce charmant duo, ce dernier joue de l’accordina, un instrument de musique à vent à anche libre de la même famille que l’accordéon et l’harmonica. Debi Botos, qui est notamment spécialisée dans la musique Gypsy hongroise, l’accompagne à la guitare.

8. "Hungaria", de Django Reinhardt, par Léo Rénaldi et ses jumeaux

Toujours dans le jazz manouche, le guitariste et saxophoniste français Léo Rénaldi propose un morceau célèbre de Django Reinhardt, "Hungaria", interprété en quatuor… en s’accompagnant uniquement de lui-même !

9. "Merci Django", par Samson Schmitt et sa famille

Le jazz confiné, ce n’est pas toujours de brillants orchestres dont les musiciens jouent à distance. Il est possible aussi de jouer en famille, en toute simplicité ! Alors le jazzman français Samson Schmitt a décidé de s’entourer de ses deux filles de 5 et 14 ans, ainsi que de son jeune fils. Le morceau est une composition personnelle, "Merci Django", en hommage à Django Reinhardt, grand maître français de la guitare né en Belgique et fondateur du jazz manouche.

10. "Birdland", par le Quarantine Big Band Helsinki

Pour terminer cette série comme nous l’avons commencée, nous vous proposons un dernier big band. Il provient de Finlande et s’est baptisé pour l’occasion "Quarantine Big Band Helsinki". Ils réinterprètent en mode "confinement" un tout grand tube, "Birdland", composé par le pianiste Joé Zawinul pour son célèbre groupe Weather Report, avec Jaco Pastorius, puis arrangé pour big band à l'intention de Maynhard Ferguson (et réarrangé par Nick Lane). L’ensemble, uniquement composé d’hommes, a choisi de se renforcer de 3 danseuses. Leur présence est un vrai plus pour l’énergie de cette musique endiablée.

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK