Le Grenier de Pascal : Yehudi Menuhin

Enfant, il s’ennuie à l’école et reçoit dès l’âge de cinq ans un enseignement à domicile. Il apprend le violon avec application, le matin et l’après-midi, car "one must do it every day, it should be as easy and natural to the artist as flying is to a bird and you can't imagine a bird saying : well I'm tired today, I'm not going to fly" (il faut le faire tous les jours, il faut que ce soit aussi facile et naturel pour l'artiste que de voler pour un oiseau, et on n'imagine pas un oiseau dire : eh bien, je suis fatigué aujourd'hui, je ne vais pas voler) avoue-t-il dans le film de Bruno Monsaingeon intitulé Yehudi Menuhin, le violon du siècle, EMI classique archive, 2006. Enfant prodige, il joue à 10 ans à Paris La Symphonie espagnole d’Edouard Lalo en tant que premier violon de l’orchestre Lamoureux.

 

Yehudi Menuhin était fasciné par les oiseaux. Parallèlement à une brillante carrière de violoniste et de chef d’orchestre, il a lancé Muse en 1994, un projet européen d’éducation artistique qui vise à développer la créativité des enfants. Le programme conçu pour les élèves de l’école primaire développe la créativité sous toutes ses formes et prévient la violence et le racisme.

 

Rencontre avec Yehudi Menuhin, 1998.

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK