Le grenier de Pascal : Salgado

Sebastiao Salgado
Sebastiao Salgado - © Sara Rangel

Pascal Goffaux vous propose pour son grenier hebdomadaire, l'archive sonore d'une interview de Sebastiao Salgado, un photographe brésilien né en 1944 dans le Minas Gerais, un état du Nord-Ouest qui regorge de pierres précieuses.

Une série d'images du photographe montrait des ouvriers des mines, un panier sur le dos, agrippés à des échelles de corde comme des centaines de petites fourmis.

Salgado est un photo reporter qui a l’humain dans son viseur. Il parcourt le monde sur les traces de l’humanité. Une humanité en marche que les puissants tentent de fixer ou d’empêcher de traverser détroits ou frontières.

Au moment de l'interview, en 1993, le photographe enregistrait les conflits internationaux, la famine et l’exode. Il dressait un portrait des réfugiés de par le monde. Il venait de terminer un portrait mondial de la classe ouvrière, un projet sur le travail de l’homme. Il citait des chiffres concernant la population mondiale qui n’a cessé d’augmenter, au sud surtout.

Aujourd'hui, un film lui est consacré, The salt of the earth, réalisé par Wim Wenders et par le fils du photographe, Juliano Ribeiro Salgado (sortie en salles le 12/11/2014). Dans ce documentaire, Sebastiao Salgado part à la rencontre de territoires vierges et capte des images de la faune et de la flore sauvages. Il rend hommage à la beauté de la nature. Le photographe dont l'approche esthétique a souvent été critiquée à une conscience vive de la beauté du monde.

Newsletter Musiq'3

Restez informés chaque lundi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK