le grand labo - de l'origine des vaches

Notre Grand Labo d'aujourd'hui est l'ensemble de toutes les prairies de la Terre et des vaches qui y paissent!

Les vaches — de leur nom latin Bos taurus — sont présentes sur les 5 continents. Mais d'où vient cet animal aujourd'hui domestique? Quel est, ou quels sont les ancêtres sauvages qui ont été domestiqués et qui sont à l'origine des vaches actuelles?!

Ce sont les aurochs, Bos primigenius. De solides bovins : 2 m de haut, une tonne, ils n’étaient pas faciles à attraper et à garder! L'espèce est aujourd'hui disparue — le dernier auroch connu est mort en 1627 dans une forêt polonaise.

Donc, cette filiation est bien connue, des aurochs vers les vaches.  Mais ...quels aurochs?! Où?! Quand?! En voilà une question qu'elle est bonne: dans cette longue histoire qui dure depuis une dizaine de milliers d'années, on a pu domestiquer des aurochs un peu partout, comme cela s'est passé pour les chèvres ou les porcs... Eh bien justement non! Selon une étude génétique parue dans le journal "Molecular Biology and Evolution" — "Biologie moléculaire et Evolution" —, toutes les vaches descendraient de 80 aurochs seulement, domestiqués au Proche Orient, dans une région située sur la frontière Syro-Turque et qui fait 2000 km sur 300.

Bien sûr on connaissait déjà cette origine régionale par l'archéologie des sites préhistoriques de cette région où l'on a retrouvé de vieux os de vaches et d'aurochs. Mais ce qui est nouveau, c'est l'établissement de l'arbre généalogique par la génétique. Ce n'est pas faute d'avoir déjà essayé (on avait déjà fait ce genre d'études sur l'ADN pour les mammouths conservés dans la glace). Mais au Proche Orient où le climat est chaud, l'ADN de ces vieux os ne se conserve pas, il se transforme, rendant impossible toute estimation de proximité génétique entre les espèces et les sous-espèces — c'est le but du jeu: déterminer les cousinages entre les espèces par le biais des ressemblances génétiques. Alors Ruth Bollongino, l'auteur de cet article, a eu l'idée d'aller en chercher sur des os d'une quinzaine de vaches retrouvés un peu plus loin dans des sites archéologiques iraniens situés en altitude, au frais. Et l'ADN y était mieux conservé. Des vaches d'avant l'âge du fer (il y a 8000 ans) et dans cette même région des premières traces de domestication des bovins.

Pascale: quel est le résultat?

Alexandre: les chercheurs ont trouvé une grande proximité génétique entre l'ADN de ces vaches préhistoriques et celui de nos vaches actuelles. Ils proposent un scénario de domestication qui aurait duré un millénaire, à partir d'environ 80 femelles d'aurochs seulement. 80 femelles, mille ans! Un calcul simple montre que cela ne fait que 2 à 3 femelles par génération d'éleveur!

Pascale: oui c'est très peu!

Alexandre: Autrement dit, toutes les vaches actuelles seraient issues de tout petits élevages de deux ou trois villages, ...quelques fermes du Proche Orient! Les troupeaux formés ensuite seraient arrivés en Europe entre 7 000 et 5 000 avant notre ère, en suivant la migration bien connue de populations proche-orientales vers l'Europe, au Néolithique, via la vallée du Danube et les côtes nord de la Méditerranée.

Cette origine si précise et locale est bien sûr une hypothèse. Mais elle est cohérente avec le fait que l'auroch, comme le taureau actuel, était très dangereux, difficile à maîtriser et à garder en captivité (contrairement à la chèvre)! Il y fallait du courage. Et du savoir faire. C'était impossible à réaliser par les peuples nomades! Il fallait qu'ils fussent sédentaires, et c'était le cas dans cette région d'invention de l'élevage.

Cette domestication est donc un véritable exploit! Un exploit qui a dû laisser des traces dans les légendes locales et dans la civilisation! À ce propos, ce qui est fascinant dans cette découverte, c'est que cette région de domestication recouvre celle où naîtra, bien plus tard, l'alphabet! Or l'ancêtre graphique de la première lettre, notre A latin, l'alpha grec, représentait justement de façon stylisée ...une tête de bovin!!! Comme si ces deux grands événements, la domestication et l'invention de l'alphabet, avaient été liés dans l'imaginaire des hommes de l'époque! Une hypothèse à suivre!

---------------------------------------------------------------------------------------

L’article original :

Ruth Bollongino, Joachim Burger, Adam Powell, Marjan Mashkour, Jean-Denis Vigne, and Mark G. Thomas

Modern Taurine Cattle Descended from Small Number of Near-Eastern Founders

Mol. Biol. Evol. 2012 : mss092v2-mss092.

http://mbe.oxfordjournals.org/content/early/2012/04/11/molbev.mss092

Recension sur un site de vulgarisation :

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/zoologie/d/toutes-nos-vaches-descendraient-de-80-aurochs_37979/

Newsletter Musiq3

Restez informés chaque vendredi des évènements, concours et CD de la semaine.

OK